Whistler

Whistler, station de villégiature de la Colombie-Britannique; population de 11 854 habitants (recensement de 2016), de 9 824 (recensement de 2011). La station de villégiature de Whistler est située à environ 120 km de Vancouver, près du parc provincial Garibaldi. Elle doit son nom aux marmottes des Rocheuses (que l’on appelle des « siffleux » en raison de leur cri aigu), qui sont répandues sur le mont Whistler.



Établissement

Whistler se trouve sur le territoire ancestral des nations Lil’wat et Squamish. (Voir : Salish de la côte centrale et Salish du continent.)

Des trappeurs et des prospecteurs non autochtones commencent à passer dans la région après l’aménagement du sentier de Pemberton, situé entre Lillooet et la côte du Pacifique, en 1877. En 1914, le Rainbow Lodge ouvre aux abords du lac Alta, non loin du mont Whistler. Ce chalet de pêche attire des visiteurs dans la région. La même année, la Pacific Great Eastern Railway (voir British Columbia Railway) rejoint Pemberton, une ville à proximité. Le chemin de fer stimule le tourisme et le commerce dans la vallée de Whistler. La collectivité du lac Alta s’agrandit peu à peu dans les décennies suivantes.

Dans les années 1960, un groupe d’hommes d’affaires de Vancouver présente la candidature de Whistler pour accueillir les Jeux olympiques d’hiver de 1968, qui n’est cependant pas retenue. Cette initiative donne en revanche naissance à Garibaldi Lifts Ltd. Dirigée par Franz Wilhelmsen, un homme d’affaires de Vancouver, la société commence à développer des installations de ski alpin sur le mont Whistler. Les premières pistes de ski ouvrent en 1966. La même année, la route de gravier qui relie Squamish et Whistler est pavée, rendant la station de villégiature plus accessible en voiture depuis le sud.

Développement

Au début des années 1970, cette région de la Colombie-Britannique est peu peuplée et ce qui deviendra plus tard Whistler ne compte que quelques chalets de ski. Le gouvernement provincial crée toutefois une structure municipale unique qui permet à Whistler de fournir à la fois des services publics et privés. L’adoption de la Resort Municipality of Whistler Act en 1975 ouvre la région au secteur de la villégiature. On construit alors un vaste réseau de pentes de ski et de remonte-pentes aux monts Whistler et Blackcomb et on établit le village de Whistler au pied des monts, à l’ouest. Le village de Whistler n’est pas le seul lotissement de cette station de villégiature : en effet, Whistler Creek est le premier établissement et il existe 17 autres lotissements.

Whistler, en Colombie-Britannique
Le village de Whistler (avec la permission de la Whistler Resort Association/photo de Leanna Rathkelly).

Aujourd’hui, beaucoup considèrent Whistler comme l’une des plus grandes stations de ski en Amérique du Nord, et de plus en plus comme un lieu de villégiature quatre saisons. En raison de sa proximité avec Vancouver, Whistler accueille les épreuves de ski, de saut à skis, de biathlon et de glisse (comme la luge) des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010.

Population

La population de Whistler est relativement jeune. Environ 66 % des habitants ont entre 20 et 54 ans (par rapport à 47 % dans le reste de la Colombie-Britannique et au Canada).