Michael Smith (biochimiste)

Michael Smith, biochimiste et professeur (Blackpool, Angl., 26 avril 1932; décédée le 4 octobre 2000, Vancouver).

Michael Smith, biochimiste et professeur (Blackpool, Angl., 26 avril 1932; décédée le 4 octobre 2000, Vancouver). Après avoir obtenu son doctorat à l'U. de Manchester, Smith arrive au Canada en 1956 dans le but d'approfondir sa formation en chimie sous la direction de H.G. Khorana à Vancouver, où ce dernier s'emploie à mettre au point la chimie permettant la synthèse des acides nucléiques. Smith poursuit son travail avec Khorana quand tous les deux déménagent à l'U. du Wisconsin jusqu'en 1961, puis retourne aux laboratoires du Conseil de recherche sur les pêcheries à l'U. de la Colombie-Britannique.

En 1966, il se joint au département de biochimie de cette université où il continue d'enseigner la biochimie et dirige le laboratoire de biotechnologie. Il est fondateur et directeur du Réseau des centres d'excellence en ingénierie des protéines. En collaboration avec les étudiants et les chercheurs postdoctoraux de son laboratoire, Smith contribue de façon importante à divers domaines de recherche, tels que le contrôle hormonal du développement du saumon, la synthèse enzymatique des polynucléotides et l'ingénierie des altérations structurales spécifiques des protéines.

Il est mieux connu pour avoir développé des systèmes permettant la détermination des séquences d'ADN par des méthodes de mutagenèse dirigée développées dans son laboratoire. Cette percée lui vaut le prix Nobel de chimie en 1993, prix qu'il partage avec l'Américain Kary Mullis. Smith utilise le prix pour faire avancer la cause de la recherche scientifique au Canada et consacre le montant reçu à des projets précis, tels que l'avancement des femmes dans des carrières scientifiques et la recherche dans le domaine de la schizophrénie.


Liens externes