Don Cherry

Donald Stewart (Don) Cherry, diffuseur, entraîneur, joueur de hockey et propriétaire d'une équipe de hockey (Kingston, Ontario, 5 février 1934).

Donald Stewart (Don) Cherry, diffuseur, entraîneur, joueur de hockey et propriétaire d'une équipe de hockey (Kingston, Ontario, 5 février 1934). L'entraîneur de hockey Don Cherry, dont la personnalité et la passion sont légendaires partout au Canada, est connu pour ses vêtements et ses commentaires hauts en couleur. Surnommé « Grapes » (un jeu de mots à propos de son nom de famille et de « sour grapes »), Cherry s'attire pendant des années le courroux et l'admiration des partisans du hockey dans l'ensemble du pays, avec ses opinions brutales, directes et prêtant parfois à la controverse.

Avant d'être entraîneur, Cherry joue au hockey comme défenseur dans une ligue mineure professionnelle pendant 16 saisons, à compter de 1954. Il est recruté en 1955 pour jouer une partie avec les Bruins de Boston pendant les finales de la coupe Stanley contre les Canadiens de Montréal, mais une blessure hors-saison l'empêche de retourner dans la LIGUE NATIONALE DE HOCKEY (LNH). Cherry se retire une première fois du hockey en 1969 après avoir passé six saisons avec les Americans de Rochester dans la Ligue américaine de hockey (LAH), mais il réintègre l'équipe en 1971, comme joueur, puis en janvier 1972, à titre d'entraîneur en chef.

Après sa troisième et dernière saison comme entraîneur des Americans et comme entraîneur en chef dans la LAH, Cherry se joint aux Bruins de Boston en 1974. Il dirige l'équipe qui arrive dans les quatre premières places de leur division de 1975 à 1979. En 1976, il remporte le prix Jack Adams à titre de meilleur entraîneur de la LNH. Cependant, en 1979, après avoir commis une erreur cruciale d'encadrement au cours de la septième partie, qui est décisive, d'une série éliminatoire pour la coupe Stanley contre les Canadiens, Cherry, qui est déjà en conflit avec le directeur gérant Harry Sinden, quitte l'équipe. Pendant une autre saison, il est entraîneur de la pire équipe de la LNH, les Rockies du Colorado mais, vers le printemps 1980, il est congédié et abandonne définitivement son poste d'entraîneur dans la LNH. Il retourne au hockey mineur amateur en 1998 et, avec trois autres investisseurs, met sur pied la concession des IceDogs de Mississauga dans la Ligue de hockey de l'Ontario, une équipe dont il est copropriétaire jusqu'en 2002 et qu'il entraîne jusqu'à ce qu'il vende ses parts.

Depuis 1980, Cherry est devenu une légende canadienne en animant des émissions de radio et de télévision, en faisant des apparitions dans des messages publicitaires, en lançant une série des vidéos les plus vendues sur le hockey, en créant une franchise de restaurants à son nom et, surtout, en faisant des apparitions dans la série d'entracte « Coach's Corner » à la Soirée du hockey de la SOCIÉTÉ RADIO-CANADA (SRC) au Canada. Il intervient pour le première fois pendant une partie éliminatoire en 1980 et, depuis 1987, il s'assoit à côté de l'animateur Ron MacLean. Les critiques de « Coach's Corner » dénigrent son anglais imparfait, le fait qu'il encourage la bagarre au hockey, ainsi que sa tendance à traiter des joueurs en groupe et à lier leur adresse à leur nationalité. Désigné dans la presse comme le « premier ministre du samedi soir », Cherry se sert également de « Coach's Corner » pour exprimer des opinions sur la politique canadienne, plus particulièrement pour critiquer les adversaires d'opérations militaires dans le golfe Persique (1991) et en Iraq (2003).

Qu'il s'agisse des interventions controversées de Don Cherry, de sa perspicacité quant au jeu du hockey ou même de la cravate qu'il porte, l'auditoire augmente quand il apparaît à la télévision. Pour en témoigner, les téléspectateurs de l'émission 2004 présentée à la SRC et du concours à l'échelle nationale « La Plus Grande Personnalité canadienne » placent Cherry septième « plus grande » personnalité du pays.


En savoir plus //