Bianca Andreescu

Bianca Vanessa Andreescu, joueuse de tennis (née le 16 juin 2000 à Mississauga, en Ontario). La joueuse de tennis canadienne d’origine roumaine Bianca Andreescu a remporté chez les juniors 19 titres en simple et 13 tournois en double entre 2012 et 2017. Tennis Canada l’a nommée joueuse junior de l’année en 2015 et 2016. En 2018, elle a été couronnée à la fois joueuse junior de l’année, joueuse de l’année en simple et joueuse de l’année tout court. Entrée chez les professionnels en 2017, elle est devenue le 11 août 2019 la première Canadienne depuis Faye Urban en 1969 à gagner la Coupe Rogers. Le 7 septembre suivant, elle a triomphé au US Open, devenant le premier joueur de tennis canadien à remporter un tournoi du Grand Chelem en simple.

Bianca Andreescu

La joueuse professionnelle de tennis Bianca Andreescu, du Canada, en action lors du match du troisième tour de l'US Open 2019 au Billie Jean King National Tennis Center à New York, le 31 août 2019.

Enfance

Bianca Andreescu est l’unique enfant de Nicu et Maria Andreescu, qui ont immigré à Toronto depuis la Roumanie en 1994. (Voir aussi Canadiens d’origine roumaine.) Maria détient une maîtrise en gestion financière de l’Université de Craiova et Nicu, un baccalauréat en génie mécanique de l’Université Transilvania de Brasov.

De 2006 à 2009, Bianca vit avec sa mère en Roumanie, où Maria s’est réinstallée temporairement pour son travail. C’est là que Bianca s’initie au tennis, bénéficiant à l’âge de sept ans des leçons de Gabriel Hristache. Elle pratique aussi en grandissant le soccer, la natation, la gymnastique et le patinage.

Revenue au Canada avec sa mère en 2009, elle commence à s’entraîner à l’Ontario Racquet Club de Mississauga. À l’âge de 10 ans, elle déménage au Centre d’entraînement régional de Tennis Canada à Toronto, puis au Centre d’entraînement national à Montréal. C’est durant cette période qu’elle voit s’entraîner et se perfectionner les joueurs de tennis canadiens plus âgés Vasek Pospisil, Rebecca Marino, Eugenie Bouchard et Denis Shapovalov.


Carrière junior

Bianca Andreescu gagne son premier tournoi junior international en simple en 2012 en Allemagne, au Future de Wahlstedt, réservé aux joueurs de 12 ans et moins. Elle défait en finale la Britannique Francesca Jones par le compte de 1‑6, 6‑3 et 6‑4. Ses succès en simple se poursuivent en 2013. Elle remportera en tout quatre épreuves chez les 14 ans et moins et deux chez les 18 ans et moins.

En 2014, à l’âge de 13 ans, elle remporte le tournoi des Petits As, qui accueille l’élite des 14 ans et moins à Tarbes, en France. La même année, elle triomphe en simple à la Copa Horizontes de la Amistad à La Havane, à Cuba, au championnat intérieur provincial junior de l’Ontario, à Mississauga, puis au tournoi de niveau 4 de la Fédération internationale de tennis (FIT) à Lexington, en Caroline du Sud.

En décembre 2014, Bianca Andreescu étire la séquence de domination canadienne au tournoi junior féminin Orange Bowl à Plantation, en Floride. Elle devient la quatrième Canadienne en quatre ans à remporter l’épreuve, après Erin Routliffe, de Caledon, en Ontario (2011), Gloria Liang, de Mississauga (2012), et Charlotte Robillard-Millette, de Montréal (2013).

En 2015, elle remporte le Condor de Plata à La Paz, en Bolivie, l’Omnium junior canadien à Repentigny, au Québec, et l’Orange Bowl des moins de 18 ans à Plantation, en Floride, si bien que Tennis Canada lui décerne le titre de joueuse junior de l’année.

Cette même année, à son tout premier tournoi professionnel en carrière, elle atteint la finale d’une épreuve de simple féminin de la FIT à Gatineau, au Québec. De 2012 à 2015, elle a aussi remporté 12 tournois juniors en double.

En janvier 2016, elle est établie première tête de série à l’épreuve féminine junior des Internationaux d’Australie. Elle doit cependant se retirer après le deuxième tour en raison de blessures à l’adducteur gauche, à la cheville et au pied droits. Elle s’incline au troisième tour de l’épreuve féminine junior à Wimbledon, puis en demi-finale au US Open.

Aussi cette année‑là, elle gagne son premier tournoi non junior de la FIT, à Gatineau, au Québec, défaisant en finale l’Américaine Elizabeth Halbauer par le compte de 6‑2 et 7‑5. Elle atteint aussi la finale d’une épreuve de la FIT à Saguenay, au Québec, s’inclinant 4‑6 et 2‑6 devant l’Américaine Catherine Bellis. À la fin de 2016, Tennis Canada lui décerne le titre du joueur s’étant le plus amélioré et fait à nouveau d’elle sa joueuse junior de l’année.

Bianca Andreescu

Bianca Andreescu du Canada, championne de l'US Open 2019, lors de la remise du trophée après sa victoire contre Serena Williams au Billie Jean King National Tennis Center à New York, le 7 septembre 2019.

Chez les professionnels

Bianca Andreescu entame 2017 en atteignant les demi-finales du simple junior féminin aux Internationaux d’Australie, où elle gagne aussi en double avec Carson Branstine. Elle remporte ensuite deux tournois de la FIT, à Rancho Santa Fe, en Californie, et à Santa Margherita di Pula, en Italie.

En juillet, elle se qualifie pour Wimbledon, son premier tournoi majeur à titre de joueuse professionnelle, où elle perd au premier tour devant la Slovaque Kristina Kucova par le compte de 4‑6 et 3‑6. Tennis Canada lui décerne tous les honneurs en la couronnant joueuse junior de l’année, joueuse de l’année en simple et joueuse de l’année tout court.

En 2018, des blessures s’acharnent contre elle et elle rate deux mois de compétition en raison d’une blessure au dos.

Saison 2019 de la Women’s Tennis Association (WTA)

En 2019, Bianca Andreescu connaît la meilleure saison jamais réalisée par un joueur canadien en simple. Elle commence l’année en atteignant la finale de la classique de l’Auckland Savings Bank en Nouvelle-Zélande; après avoir battu les supervedettes Caroline Wozniacki, du Danemark, et Venus Williams, des États-Unis, elle s’incline par le score de 6‑2, 5‑7 et 1‑6 devant l’Allemande Julia Goerges.

Elle atteint ensuite le deuxième tour aux Internationaux d’Australie. Elle remporte un tournoi de la FIT à Newport Beach, en Californie, et se rend en demi-finale à Acapulco, au Mexique. À Indian Wells, elle stupéfie le monde du tennis en devenant la première Canadienne à remporter un tournoi Premier Mandatory de la WTA. Elle bat en finale l’Allemande Angelique Kerber par le score de 6‑4, 3‑6 et 6‑4. Une blessure persistante à l’épaule la force à l’abandon à Miami et aux Internationaux de Roland-Garros (France), et elle renonce entièrement à Wimbledon.

Bianca Andreescu fait son retour à la Coupe Rogers à Toronto en 2019. Les attentes sont peu élevées à son premier tournoi en plus de deux mois. Elle gagne pourtant un difficile face‑à‑face au premier tour contre sa compatriote Eugenie Bouchard, au compte de 4‑6, 6‑1 et 6‑4. Puis elle aligne cinq victoires pour enlever la coupe, un exploit qu’aucun Canadien n’a réalisé depuis 50 ans.


Trois de ces victoires sont arrachées à des joueuses classées parmi les 10 meilleures au monde : elle défait la Néerlandaise Kiki Bertens 6‑1, 6‑7 et 6‑4 au troisième tour, puis la Tchèque Karolina Pliskova en quart de finale. Opposée à Serena Williams en finale, elle se rend à 3‑1 en première manche avant de voir son adversaire abandonner en raison de spasmes au dos.

Au US Open de 2019, Bianca Andreescu est classée 15e tête de série. Après avoir vaincu l’Américaine Katie Volynets et la Belge Kirsten Flipkens, elle bat Wozniacki au troisième tour. Suivent deux victoires arrachées en trois manches chacune contre l’Américaine Taylor Townsend, au quatrième tour, et la Belge Elise Mertens, en quart de finale. Bianca Andreescu défait ensuite la Suissesse Belinda Bencic au compte de 7‑6 et 7‑5 en demi-finale et devient la troisième personne seulement au Canada à atteindre la finale d’un tournoi de tennis en simple du Grand Chelem. Le 7 septembre 2019, elle écrit une page d’histoire en devenant le tout premier joueur canadien, hommes et femmes confondus, à remporter un tournoi du Grand Chelem lorsqu’elle bat Serena Williams par la marque de 6‑3 et 7‑5. Championne du US Open, Bianca Andreescu empoche 3,85 millions de dollars et grimpe au cinquième rang du classement de la WTA.