We'll Rant and We'll Roar Like True Newfoundlanders

« We'll Rant and We'll Roar Like True Newfoundlanders ».

We'll Rant and We'll Roar Like True Newfoundlanders

« We'll Rant and We'll Roar Like True Newfoundlanders ». Cette histoire mouvementée des amours d'un jeune pêcheur est une réplique terre-neuvienne de la chanson de bord et de cabestan anglaise « Spanish Ladies », décrivant les lieux caractéristiques qui s'offrent à la vue lors d'une traversée de la Manche. Des baleiniers du Pacifique révisèrent la chanson afin de vanter les « Talcahuano Girls », avec le refrain « We'll rant and we'll roar like true Huasco whalesmen », et les bouviers australiens l'adaptèrent pour faire leurs adieux aux « Brisbane Ladies ». La version terre-neuvienne est attribuée à Henry W. LeMessurier, sous-ministre des Douanes à Saint-Jean. Il emprunta quelques stances à la version des baleiniers et composa les autres vers 1875. James Murphy imprima la chanson sous le titre de « The Ryans and the Pittmans » dans ses Old Songs of Newfoundland en 1912 et Gerald S. Doyle l'inclut dans ses Old-Time Songs and Poetry of Newfoundland en 1927. Elle paraît dans plusieurs recueils de chansons ultérieurs et sur divers disques dont Folk Songs of Canada (Waterloo CS-3) et Folk Songs of Newfoundland (Folk. FW-6931). Plusieurs compositeurs en ont fait des arrangements, notamment Godfrey Ridout, dont la version pour choeur à quatre voix fut publiée chez Waterloo en 1958 et enregistrée sur cassette par les Powell River Academy Singers (P-2), et Alfred Kunz dont l'arrangement pour choeur fut publié chez Waterloo en 1966.