Repentigny, Marie-Jeanne-Madeleine Legardeur de, dite de Sainte Agathe



Ursulines, couvent des
Le premier couvent des Ursulines est construit en 1642. Cette illustration de Joseph Légaré est une vue d'ensemble (avec la permission du couvent des Ursulines).

Repentigny, Marie-Jeanne-Madeleine Legardeur de, dite de Sainte Agathe

 On se souvient de Marie-Jeanne-Madeleine Legardeur de Repentigny, dite de Sainte Agathe (1698-1739), en raison de la « lampe qui ne s'éteint jamais », une lampe qui est allumée aux pieds de la statue de Notre-Dame du Grand Pouvoir, au couvent des Ursulines, à Québec. Selon la version officielle, Madeleine entre au couvent après la mort de son fiancé qui était soldat, mais la légende rapporte qu'elle a eu un amant indien qui aurait été tué par une sentinelle quand elle a tenté de l'aider à s'évader de prison. Après son entrée au couvent, Madeleine a du mal à maintenir sa vocation, mais elle y parvient en priant la Vierge Marie. En témoignage de gratitude, la succession veille à ce qu'une lampe demeure perpétuellement allumée aux pieds de la statue.