Kugluktuk

Kugluktuk (Nunavut), constitué en hameau en 1981, population de 1491 habitants (recensement de 2016), de 1450 (recensement de 2011). Kugluktuk est situé à l’ouest de l’embouchure de la rivière Coppermine, sur le littoral continental face à l’Arctique. D’abord appelé Coppermine, le hameau a changé son nom en 1996 pour celui de Kugluktuk, qui signifie « endroit où il y a des rapides », en référence aux rapides de Bloody Falls, situés à 15km en amont.



Historique et établissement

Samuel Hearne, explorateur des colonies et commerçant de fourrures, atteint l’embouchure de la rivière en 1771. Il assiste plus tard au massacre des Inuinnait (Inuit du cuivre) par ses guides Chipewyan à Bloody Falls, qu’il nomme ainsi en souvenir de cette tuerie. Le mode de vie des Inuit habitant autour de ce campement semi-permanent de pêche et de chasse au phoque se transforme en 1916 avec l’installation d’un poste de traite. À mesure que d’autres services s’ajoutent, les Inuit commencent à s’installer en permanence.

Économie et population active

Depuis la fin des années 1970, la prospection du pétrole et du gaz naturel dans la mer de Beaufort contribue à diversifier quelque peu l’économie de cette localité, dont les habitants continuent à vivre de la pêche, de la chasse, de la chasse au phoque, de la trappe et de l’artisanat. Le tourisme permet de diversifier encore plus l’économie de Kugluktuk en misant sur son mode de vie traditionnel et sur les lieux historiques et archéologiques des environs.