High Level

À la fin du 18e siècle, le site que les Slavey appellent Tloc-moi (prairie de fauche) est une halte pour les trappeurs faisant du commerce au FORT VERMILION.

High Level, ville de l'Alb.; pop. 3887 (recens. 2006), 3444 (recens. 2001), const. en 1983. High Level se trouve à 250 km au nord de la ville de PEACE RIVER. Son nom lui vient de son emplacement au sommet des terres qui séparent les réseaux hydrographiques de la rivière Hay et de la rivière de la Paix.

À la fin du 18e siècle, le site que les Slavey appellent Tloc-moi (prairie de fauche) est une halte pour les trappeurs faisant du commerce au FORT VERMILION. Située entre GRIMSHAW et le Grand Lac des Esclaves, High Level Crossing voit le jour en 1939 et sert de halte sur la route hivernale du gouvernement du Dominion. Après la Deuxième Guerre mondiale, avec l'achèvement de la construction de la ROUTE DU MACKENZIE, le village se développe et, en 1958, ses habitants ont un bureau de poste. Son expansion continue avec l'arrivée du chemin de fer du Grand Lac des Esclaves en 1963. La superficie de High Level ne cessant de croître, en 1965, elle est constituée en tant que nouvelle ville.

Le service aux transporteurs est le moteur économique de High Level, et la ville devient, au cours des ans, le centre administratif et commercial de la région de Northern Peace. L'économie de la ville est stimulée par la découverte dans les années 1960 de gisements de pétrole et de gaz naturel à Zama et à Rainbow Lakes, à l'ouest de High Level, et la culture d'arbres forestiers, implantée dans les années 1990. Le musée Mackenzie Crossroads présente un grand nombre d'artefacts qui témoignent de l'histoire du district.