Chronologie

L'Acte d'Union

L'Acte d'Union, loi du Parlement britannique, entériné en juillet 1840 et promulgué le 10 février 1841, a réuni les colonies du Haut-Canada et du Bas-Canada sous l'égide d'un seul et unique gouvernement, donnant naissance à la Province du Canada.

juin 08, 1826

William Lyon Mackenzie

L'Acte d'Union 

Raid dans les locaux de Mackenzie

Des membres du Family Compact envahissent les locaux dans lesquels William Lyon Mackenzie produit son journal, le Colonial Advocate, à York.

mai 21, 1832

L'Acte d'Union 

Émeute à Montréal

Une émeute éclate pendant la tenue d'une élection à Montréal, qui voit le candidat des Patriotes en tête des suffrages. Les soldats britanniques tirent sur la foule, tuant 3 personnes.

juin 24, 1834

L'Acte d'Union 

La Société Saint-Jean-Baptiste

Le journaliste Ludger Duvernay fonde la Société Saint-Jean-Baptiste. Par ce geste, il tente de stimuler l'ardeur nationaliste de ses compatriotes afin qu'ils défendent leur patrimoine culturel et linguistique.

septembre 05, 1837

L'Acte d'Union 

Les Fils de la Liberté

Première assemblée publique des Fils de la Liberté, un parti formé de 700 à 800 Patriotes. S'inspirant des idéaux de la Révolution américaine, les Fils de la Liberté étaient convaincus qu'il revenait à la population de choisir son propre gouvernement et qu'une colonie devait obtenir son indépendance.

octobre 23, 1837

Louis-Joseph Papineau,  (Daguerrotype)

L'Acte d'Union 

Papineau s'adresse à une assemblée

Louis-Joseph Papineau s'adresse à près de 4000 personnes réunies à St-Charles. Au cours de cette assemblée, les Patriotes déclarent plus ou moins l'indépendance des Six-Comtés et leur volonté de recourir aux armes si nécessaire.

novembre 06, 1837

L'Acte d'Union 

Combat de rue à Montréal

Les Fils de la Liberté, dont le chef est Thomas Brown, affrontent les Anglo-Canadiens du Doric Club dans un combat de rue à Montréal. Cet incident annonce les rébellions qui éclateront bientôt.

novembre 16, 1837

L'Acte d'Union 

Insurrection au Bas-Canada

Le gouverneur émet un mandat d'arrestation contre 26 patriotes accusés de haute trahison, événement qui est à l'origine de la Rébellion du Bas-Canada. Quelques jours plus tard, les troupes et les patriotes se livrent bataille.

novembre 16, 1837

L'Acte d'Union 

Début de la révolte des Patriotes

Une faction de Patriotes attaque le Calvaire des volontaires de Montréal, près de Longueuil. C'est ainsi que débute l'insurrection dans le Bas-Canada.

novembre 23, 1837

Rébellions de 1837, Bas-Canada

L'Acte d'Union 

Bataille de Saint-Denis

Les Patriotes remportent une mince victoire à Saint-Denis sur le général Charles Gore et les forces armées de son gouvernement.

novembre 25, 1837

L'Acte d'Union 

Les Patriotes sont écrasés

Les forces du gouvernement écrasent les Patriotes à Saint-Charles dans un combat qui se solde par 56 morts. Papineau se réfugie aux États-Unis.

décembre 05, 1837

William Lyon Mackenzie

L'Acte d'Union 

Rébellion au Haut-Canada

Avec son armée de 800 hommes, recrutés parmi la populace, William Lyon Mackenzie emprunte la rue Yonge et se dirige vers Toronto. Les loyalistes dispersent les rebelles avec quelques tirs, mettant ainsi fin aux efforts erratiques de Mackenzie de renverser le gouvernement colonial.

décembre 07, 1837

L'Acte d'Union 

John A. Macdonald et la rébellion du Haut-Canada

Les débuts de la carrière professionnelle de J. A. Macdonald coïncident avec la rébellion du Haut-Canada et, par la suite, les incursions des Américains à la frontière. Il se trouve à Toronto en décembre 1837 où, en tant que soldat de la milice, il prend part à l’attaque contre les rebelles à la taverne Montgomery. En 1838, il attire l’attention du public en défendant les rebelles, y compris Nils von Schoultz, le dirigeant de l’attaque contre Prescott.

décembre 11, 1837

L'Acte d'Union 

« Corps of Negroes »

Au début du 19e siècle, peu d’unités de miliciens dans le Haut-Canada comptaient des Noirs. Lorsque la Rébellion MacKenzie éclata, le gouvernement accueillit les hommes noirs au sein des forces provinciales. Le 11 décembre 1837, une proclamation de la milice autorisa les capitaines Thomas Runchey et James Sears d’établir un « Corps of Negroes ». Quatre jours plus tard, environ une cinquantaine de Noirs firent partie de ce Corps de miliciens.

décembre 14, 1837

L'Acte d'Union 

Chénier est tué

Le chef des patriotes, Jean-Olivier Chénier, est tué lors de la bataille de Saint-Eustache.

décembre 14, 1837

Rébellions de 1837, Bas-Canada

L'Acte d'Union 

La bataille de Saint-Eustache

Sir John Colborne s'empare de Saint-Eustache après avoir vaincu la résistance tenace des Patriotes durant la Rébellion du Bas-Canada.

janvier 05, 1838

L'Acte d'Union 

Loges des chasseurs

Une proclamation américaine interdit aux Américains de prendre part aux combats entre le Haut-Canada et le Bas-Canada. Des sympathisants américains formeront tout de même des sociétés secrètes appelées « Loges des chasseurs » afin de participer aux combats trans-frontières, en soutien aux rebelles.

janvier 08, 1838

L'Acte d'Union 

Attaque à Amhertsburg

Des miliciens canadiens repoussent une attaque des Patriotes contre Amhertsburg (Ontario).

février 10, 1838

Bataille de Saint-Eustache

L'Acte d'Union 

Suspension de la Constitution

La Constitution de 1791 est suspendue au Bas-Canada à la suite de la rébellion de 1837. Un organe politique « autoritaire », le Conseil spécial, fut nommé à sa place. La deuxième rébellion au Bas-Canada y suit.

février 26, 1838

L'Acte d'Union 

Les Frères Chasseurs tentent d'envahir le Bas-Canada

Partisan des Patriotes et de Papineau, Robert Nelson rassemble 600 à 700 volontaires, la Société des Frères Chasseurs, pour tenter d'envahir le Bas-Canada. La Société des Frères Chasseurs était la plus importante des sociétés secrètes à s'être engagée à libérer les provinces canadiennes de l'asservissement britannique.

mars 06, 1838

L'Acte d'Union 

On félicite publiquement les Noirs du Haut-Canada

Au début du printemps de 1838, le lieutenant-gouverneur Sir Francis Bond Head prit la parole à la législature pour féliciter publiquement les Noirs du Haut-Canada pour leur loyauté et leur service lors des rébellions récentes.

mars 30, 1838

Lord Durham

L'Acte d'Union 

Nomination de Durham

Le comte de Durham est nommé gouverneur en chef de l'Amérique du Nord britannique ainsi que commissaire dont la mission sera de déterminer les causes des rébellions. Il sera en poste du 29 mai au 1er novembre.

avril 12, 1838

L'Acte d'Union 

Pendaison de Lount et de Matthews

Samuel Lount et Peter Matthews sont pendus pour trahison, à Toronto. Ils participèrent aux rébellions de 1837.

juillet 04, 1838

Nelson, Wolfred

L'Acte d'Union 

Déportation de Wolfred Nelson

L'ancien député de l'Assemblée, Wolfred Nelson, est déporté aux Bermudes avec huit autres Patriotes, à la suite de la Rébellion du Bas-Canada.

novembre 04, 1838

L'Acte d'Union 

Deuxième rébellion au Bas-Canada

Robert Nelson et Cyrille Côté sont à la tête d'une 2e rébellion au Bas-Canada. Les hommes de Côté fuient après une escarmouche à Lacolle. Quant aux hommes de Nelson, ils battent en retraite à Odelltown, au nord de la frontière du Vermont, où il seront défaits par Charles Taylor, le 9 novembre

novembre 09, 1838

L'Acte d'Union 

Bataille d'Odelltown

Les Patriotes sont vaincus à la bataille d'Odelltown. Ce fut l'une des dernières escarmouches de la Rebellion du Bas-Canada.

novembre 12, 1838

L'Acte d'Union 

Bataille du moulin à vent

Le colonel Nils Von Schoultz mène sa goélette, « Charlotte », à terre, à quelques kilomètres au sud de Prescott. Les hommes prennent position dans un moulin à vent et dans quelques maisons de pierre tout près. La milice canadienne tire sur le moulin et la résidence s'effondre le 16 novembre.

janvier 18, 1839

Bataille de Saint-Eustache

L'Acte d'Union 

Pendaison de rebelles

Des rebelles sont pendus à Montréal pour avoir pris part aux rébellions de 1837.

février 15, 1839

L'Acte d'Union 

Pendaison de 5 Patriotes

À la suite de leur procès pour trahison et meurtre, cinq Patriotes, partisans de Louis-Joseph Papineau, sont pendus à la prison du Pied-du-Courant.

septembre 27, 1839

L'Acte d'Union 

Patriotes banni en Australie

Le navire transporteur Buffalo, a quitté Québec en ayant à son bord 58 patriotes en chemin pour l’Australie. Les patriotes étaient exilés pour avoir pris part aux rébellions du Bas-Canada entre 1837 et 1838. Les rebelles étaient emprisonnés à Longbottom Stockade à Sydney, et effectuaient leur peine à casser des pierres et à collecter des coquilles d’huîtres pour faire de la chaux. En 1844, ils reçurent tous le pardon. La plupart sont rentrés au Canada.

juillet 23, 1840

Acte d'Union

L'Acte d'Union 

L'Acte d'union reçoit la sanction royale

L'Acte d'union, qui unit le Haut-Canada au Bas-Canada, reçoit la sanction royale d'Angleterre. Il entrera en vigueur le 10 février 1841.

février 10, 1841

Acte d'Union

L'Acte d'Union 

L'Acte d'union entre en vigueur

L'Acte d'union est en vigueur. Le Haut-Canada et le Bas-Canada fusionnent et forment la province du Canada, union législative qui répartit 84 membres également entre le Canada-Est et le Canada-Ouest.

février 13, 1841

Kingston, hôtel de ville de

L'Acte d'Union 

Kingston devient une capitale

La ville de Kingston, au Canada-Ouest, est choisie comme capitale du Canada-Uni.

juin 14, 1841

L'Acte d'Union 

Premier Parlement des deux réunis, le Canada-Uni

La première session du premier Parlement du Canada-Uni se tient à Kingston, au Canada-Ouest.

septembre 16, 1842

Baldwin et LaFontaine

L'Acte d'Union 

Cabinet La Fontaine-Baldwin

Formation du premier cabinet La Fontaine-Baldwin dans la Province du Canada. Grâce à cette collaboration, la responsabilité ministérielle devient un principe reconnu dans tout le pays.

mai 10, 1844

Port de Montréal

L'Acte d'Union 

Montréal devient la capitale du Canada

La capitale du Canada, jusqu'ici Kingston, devient Montréal, située au Canada-Est.

mai 26, 1846

St. John's, ville et port de

L'Acte d'Union 

Gouvernement responsable à Terre-Neuve

Des réunions publiques se tiennent à St. John's, à Terre-Neuve, au cours desquelles on adopte des résolutions en faveur d'un gouvernement responsable.

février 02, 1848

Le gouvernement responsable

L'Acte d'Union 

Gouvernement responsable en Nouvelle-Écosse

James Boyle Uniake devient chef d'un nouveau gouvernement réformiste. La Nouvelle-Écosse est ainsi la première colonie de l'Empire britannique à avoir un gouvernement responsable. Un gouvernement responsable signifie qu'une colonie jouit d'une entière autonomie gouvernementale pour les affaires intérieures et que le gouvernement n'administre qu'avec l'appui de la majorité des représentants élus (l'origine du gouvernement de Cabinet).

avril 25, 1849

Montréal, émeutes de

L'Acte d'Union 

Les édifices du Parlement sont incendiés

On incendie les édifices du Parlement de Montréal lors d'un complot organisé pour manifester contre la signature de lord Elgin du « Bill des pertes de la rébellion ». Le siège du Parlement ne sera plus à Montréal. Les députés se rencontreront désormais d'une façon alternative à Toronto et à Québec.

avril 25, 1849

James Bruce Elgin, 8e comte de

L'Acte d'Union 

« Bill des pertes de la rébellion »

Lord Elgin donne son assentiment au Bill des pertes de la rébellion, dans un geste approuvant le principe du gouvernement responsable. Les tories, quant à eux, s'y opposent et manifestent leur colère en brûlant les édifices du Parlement.

avril 25, 1851

L'Acte d'Union 

Gouvernement responsable à l'Île-du-Prince-Édouard.

L'Île-du-Prince-Édouard obtient un gouvernement responsable et son premier ministre est George Coles.

décembre 31, 1857

Ottawa, 1857

L'Acte d'Union 

Ottawa devient la capitale du Canada

La reine Victoria annonce qu'Ottawa sera désormais la capitale du Canada. C'est le 24 septembre 1859 que le nouveau statut sera officiel.