Wacousta; Or, The Prophecy: A Tale of the Canadas

Wacousta; Or, The Prophecy: A Tale of the Canadas est un roman de John Richardson publié à Londres et à Édimbourg en 1832, et à Montréal en 1868 sous le titre Wacousta; Or the Prophecy.

Wacousta; Or, The Prophecy: A Tale of the Canadas est un roman de John Richardson publié à Londres et à Édimbourg en 1832, et à Montréal en 1868 sous le titre Wacousta; Or the Prophecy. An Indian Tale. De nombreuses éditions ont été publiées sous différents titres, dont plusieurs éditions piratées (p. ex. l'édition de Waldie's Select Circulating Library, Philadelphie, 1833), ou abrégées. Le roman de Richardson a pour cadre le siège des forts Detroit et Michilimackinac par Pontiac en 1763. Cependant, le sujet principal est la préparation minutieuse, racontée en détail, de la vengeance de Wacousta à l'endroit du commandant des forces britanniques, le colonel De Haldimar, qui l'a trahi quelques années auparavant en épousant sa fiancée en Écosse. Wacousta, jadis compagnon d'armes et ami du colonel De Haldimar, est un sauvage à la carrure herculéenne transformé en monstre par l'amertume. Il conseille Pontiac pendant la préparation de l'attaque des forts. Le roman consiste à la fois en une romance gothique et en une tragédie sanglante. L'histoire complexe de la publication et de l'édition de Wacousta, de même que l'existence torturée de Richardson, ont captivé autant de critiques et de bibliographes que le roman lui-même. Wacousta a été traduit en allemand en 1858.


Les oeuvres sélectionnées de
Wacousta; Or, The Prophecy: A Tale of the Canadas