Vancouver en vedette : Une boule étincelante agrémente le site de l’Expo

Avant que cette « balle de golf » géodésique à l’extrémité est de False Creek ne devienne Science World, elle est la pièce centrale d’une exposition internationale qui selon les organisateurs, va faire de Vancouver une « ville de classe internationale ».
Avant que cette « balle de golf » géodésique à l’extrémité est de False Creek ne devienne Science World, elle est la pièce centrale d’une exposition internationale qui selon les organisateurs, va faire de Vancouver une « ville de classe internationale ».


Maquette utilisée pour la planification d’Expo 86

Cette maquette utilisée pour la planification d’Expo 86 montre comment le site d’exposition s’est étendu à travers les terrains industriels récupérés sur les rives nord et est de False Creek.

False Creek est, en septembre 1984. Archives de la Ville de Vancouver CVA 780-505.

Telus World of Science

Expo 86 est une exposition internationale organisée à l’occasion du 100e anniversaire de Vancouver. La foire attire plus de 22 millions de visiteurs, ce qui en fait la plus grande exposition dans sa catégorie (« spéciale ») jamais organisée. Mise sur pied au coût de 1,5 milliard de dollars, elle compte 65 pavillons, un chapiteau et même son propre monorail sur une ligne de cinq kilomètres. Les organisateurs espèrent ainsi attirer l’attention du monde entier sur la ville, sans parler des millions de dollars en retombées économiques.

Science World, un musée des sciences conçu pour les familles, ouvre d’abord ses portes en1982 dans une vitrine du centre-ville, sur la rue Granville. Il est déménagé au centre rénové de l’Expo une fois la foire terminée.

À la suite d’Expo 86, le site de la foire est vendu à un promoteur de Hong Kong. Les pavillons sont pliés et remplacés par une forêt de tours d’habitation. La promenade autour de False Creek est reliée à l’itinéraire pédestre qui rejoint la promenade Seawall, autour du parc Stanley et le long des rives de la baie Burrard.


//