Toronto Children's Chorus

En réponse à une demande de Walter Homburger, directeur général de l' ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE TORONTO, de réunir un chœur d'enfants pour accompagner l'orchestre, le chef Jan Ashworth Bartle fonde le Toronto Children's Chorus en 1978.

Toronto Children's Chorus

En réponse à une demande de Walter Homburger, directeur général de l' ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE TORONTO, de réunir un chœur d'enfants pour accompagner l'orchestre, le chef Jan Ashworth Bartle fonde le Toronto Children's Chorus en 1978. Ses premiers engagements sont Casse-Noisette de Tchaïkovski (1978, Andrew Davis) et Carmina Burana d'Orff (1979, Klaus Tennstedt). Puis, le TCC exécute différentes œuvres avec cet orchestre, en plus de sa propre série de concerts comme chœur invité ou en tournée. Formé d'environ 60 chanteurs à ses débuts, le TCC en compte quelque 300 en 2001, avec trois chœurs en formation et un chœur senior pour les représentations, à partir duquel est constitué un chœur de chambre de 60 voix pour les tournées et les enregistrements.

Le chœur primé chante lors de plusieurs événements internationaux, concours, concerts ou ateliers. Ses tournées le mènent au Llangollen International Musical Eisteddfod au pays de Galles (1982), en Europe continentale (1984), dans les pays de la côte du Pacifique (1988), dans les festivals chorals de Spoleto et de Toscane (1995), au congrès national de la American Choral Directors Association au Kennedy Centre de Washington (1995), aux Pays-Bas et en Belgique (1997), en Australie et en Nouvelle-Zélande (1999) alors que le chœur est en résidence au Sydney Sings International Children's Choir Festival, et lors des conférences de l'Association of Canadian Choral Conductors et de l'International Society for Music Education à Edmonton (2000). Leurs enregistrements sont souvent diffusés. Cinq fois lauréat du CBC / Radio-Canada National Radio Competition for Amateur Choirs, il remporte aussi le Prix Healey Willan en 1983. Il arrive en tête de sa catégorie au concours international de chant choral Let the Peoples Sing, parrainé par l'Union européenne de radiotélévision.

Le TCC commande régulièrement des œuvres canadiennes pour sopranos et en exécute un nombre impressionnant, dont The Star Princess and the Waterlilies (R. Murray SCHAFER, 1986), The Last Straw (Ruth Watson Henderson, 1990), Cantate Domino (Imant Raminsh, 1995), For the Children : No Silence of the Soul (Robert Evans, 1997), World Music Suite (Donald Patriquin, 1998) de même que des œuvres de compositeurs comme John Greer, CHAN Ka Nin et Harry FREEDMAN. Tous les deux ans, le chœur organise un symposium international de chefs de chœur où sont jouées des œuvres de compositeurs canadiens. Dans sa discographie figurent des collaborations avec des musiciens canadiens reconnus tels que Ben HEPPNER, Elmer ISELER, Maurren FORRESTER et Lois MARSHALL. En 1997, le chœur ajoute à ses enregistrements A Boy Was Born qui reçoit en 1998 le prix du meilleur disque de chant choral, un des prix nationaux de l'ACCC. Puis, en 2000, sort Songs of Lights et Come Ye Makers of Song, un disque double enregistré pendant la tournée de 1999.