Roubaud, Pierre-Joseph-Antoine

Pierre-Joseph-Antoine Roubaud, prêtre et missionnaire jésuite, espion et faussaire (Avignon, France, 28 mai 1724 - Paris, France, 1789 ou après).

Roubaud, Pierre-Joseph-Antoine

Pierre-Joseph-Antoine Roubaud, prêtre et missionnaire jésuite, espion et faussaire (Avignon, France, 28 mai 1724 - Paris, France, 1789 ou après). Envoyé en Nouvelle-France en 1756, dans la mission des Abénaquis de Saint-François-de-Sales [Odanak], il accompagne les guerriers au cours des campagnes de la GUERRE DE SEPT ANS. Il ne réussit pas à rallier les Abénaquis au printemps 1760 et, craignant d'être blâmé en conséquence, il offre des renseignements aux Britanniques en retour de leur protection. Le général James MURRAY l'accueille favorablement et, impressionné par son érudition, l'envoie à Londres à titre d'informateur pour le Canada. Il se fait protestant, se marie et préconise qu'on prive les Canadiens de leurs prêtres pour les forcer à se convertir. Tombé en défaveur par suite d'un changement de gouvernement en 1765, Roubaud tâte divers métiers et est souvent emprisonné pour dettes. La plupart des dirigeants le méprisent, mais ils le chargent d'espionner les ambassades et, plus spécifiquement, les Canadiens qui se rendent à Londres pour plaider leurs droits. Il trahit son confident Pierre Du Calvet et, pour faire de l'argent, publie même de fausses lettres qu'il attribue à MONTCALM, qui y aurait prédit la perte du Canada et la rébellion des 13 colonies américaines. Il soutient qu'il a droit à une part des biens des Jésuites et soutient Jeffery AMHERST qui réclame ces biens comme récompense pour sa participation à la Conquête. Malade et désabusé, Roubaud se retire en 1768 au Séminaire de Saint-Sulpice, à Paris.