Robert H. Coats

Robert Hamilton Coats, MSRC, statisticien et journaliste (né le 25 juillet 1874 à Clinton, en Ontario; décédé le 7 février 1960 à Ottawa, en Ontario). Robert H. Coats a été le premier statisticien fédéral du Dominion du Canada (voir Statistique Canada). Il a été pendant 24 ans le statisticien en chef du pays. Au cours de sa carrière, il a modernisé et élargi les programmes canadiens de recensement et de collecte de données.

Robert H. Coats

Robert H. Coats a été le premier statisticien fédéral du Canada. (Source: Wikimédia)

Jeunesse et éducation

Le père de Robert Coats, Robert Sr., est un immigrant écossais dont la famille possède des usines de textile non loin de Glasgow (voir aussi Canadiens écossais). Après s’être établi à Clinton, en Ontario, Robert Coats Sr. travaille comme commerçant et banquier.

Robert Coats Jr. fréquente l’école à Clinton et reçoit son diplôme dans une école secondaire locale. Il étudie ensuite à l’Université de Toronto, où il reçoit un baccalauréat en journalisme en 1896.

Début de carrière

Travaillant comme journaliste à Ottawa, Robert Coats s’intéresse de plus en plus aux statistiques sur la main-d’œuvre. Il obtient en 1905 un poste de statisticien au ministère fédéral du Travail. Robert Coats travaille activement à l’amélioration des statistiques sur la main-d’œuvre. Il siège également à une commission gouvernementale chargée d’analyser les statistiques sur le coût de la vie. Selon ses collègues Nathan Keyfitz et Harold Greenway, Robert Coats se démarque à cette époque par son sens de l’initiative et son bon jugement.

Robert Coats est nommé statisticien fédéral au ministère du Travail en 1915. L’année suivante, il prend en charge le Bureau canadien du recensement et de la statistique, où il mène des recensements spéciaux dans les provinces des Prairies.

En 1916, le gouvernement souhaite se doter d’un bureau centralisé pour les statistiques fédérales. Le Parlement adopte alors plusieurs textes de loi à cette fin. La Loi sur la statistique de 1918 met sur pied un nouveau bureau national de statistique, le Bureau fédéral de la statistique (aujourd’hui, Statistique Canada). Robert Coats est nommé premier statisticien fédéral et contrôleur du recensement.

Carrière de statisticien fédéral

L’impact de Robert Coats sur la statistique canadienne est énorme. Il accorde une importance toute particulière aux renseignements tirés des recensements. Robert Coats modernise les recensements en introduisant des cartes de perforation lisibles à la machine pour traiter plus rapidement les formulaires de recensement. Sous sa gouverne, le mandat du Bureau fédéral de la statistique s’élargit. Celui-ci en vient à inclure la collecte de données sur l’emploi et le chômage, les finances et la criminalité. Constatant la nécessité d’obtenir en temps opportun des données sur l’industrie, Robert Coats sépare les données de l’industrie de celles du recensement, réalisé tous les 10 ans. Il remplace ce composant par un formulaire annuel destiné à recueillir des données sur les industries canadiennes.

Robert Coats est connu pour son intégrité et sa franchise. Il adopte un point de vue très clair quant à la manière de mettre en place un bureau de statistique efficace et capable de remplir son mandat. Pour lui, les statistiques ne sont pas que de simples chiffres qui décrivent des événements, mais bien un outil pratique pour planifier les étapes à venir.

Robert Coats prend sa retraite à titre de statisticien fédéral en 1942, à l’âge de 67 ans. Il a alors passé 24 ans à la barre du Bureau fédéral de la statistique.

Distinctions

Robert Coats est élu fellow de la Société royale du Canada en 1923. Il est également fellow de l’American Statistical Association et de l’American Association for the Advancement of Science. Enfin, il est membre honoraire de la Royal Statistical Society of England, de la Société statistique du Mexique et de la Société statistique de Hongrie.

Robert Coats se voit décerner des doctorats honorifiques de l’Université McGill en 1934, de l’Université de Toronto en 1937 et de l’Université Dalhousie en 1938.

On nomme un édifice du siège social de Statistique Canada à Ottawa R. H. Coats en son honneur.

L'Immeuble R. H. Coats fait partie du siège de Statistique Canada au pré Tunney, à Ottawa. Photo prise en 2005. (Avec la permission de SimonP/Wikimédia, CC)



Lecture supplémentaire