Quilico, Gino

Fort d'une voix de baryton lyrique très agréable et d'une magnifique présence sur scène, Gino Quilico interprète particulièrement bien le fanfaron Escamillo dans Carmen, son rôle de prédilection. Sa vidéographie comprend Orfeo (1985; Orphée et Eurydice), Barber of Seville (1988; v.f.


Quilico, Gino

 Gino Quilico, baryton (Flushing, New York, 29 avril 1955). Fils du baryton Louis QUILICO (1925-2000), et de Lina Pizzolongo (1925-1991), pianiste, Quilico étudie à la faculté de musique de l'Université de Toronto de 1976 à 1978. Il fait ses débuts professionnels dans le monde de l'opéra au Canada le 8 juin 1977 en interprétant le rôle de M. Gobineau dans The Medium de Menotti et, en octobre 1977, débute avec la COMPAGNIE D'OPÉRA CANADIENNE dans le rôle du Caporal dans La Fille du régiment. Il chante à nouveau avec la C.O.C. en 1979 dans le rôle d'Escamillo dans Carmen et dans celui de Paolo dans Simon Boccanegra aux côtés de son père, Louis Quilico, qui interprète le rôle titre. Gino Quilico poursuit sa formation à l'École d'art lyrique de l'Opéra de Paris (de 1979 à 1980) où il fait ses débuts dans L'héritièrede Jean-Michel Damase. Peu de temps après, il atteint la scène internationale en se produisant à Covent Garden, à La Scala, à Munich et au Teatro Colon. En 1987, Gino Quilico chante au Metropolitan où il tient le rôle de Lescaut dans Manon puis, l'année suivante, il chante à nouveau pour la C.O.C. où il est Don Giovanni et donne la réplique à son père qui interprète Leporello.

Fort d'une voix de baryton lyrique très agréable et d'une magnifique présence sur scène, Gino Quilico interprète particulièrement bien le fanfaron Escamillo dans Carmen, son rôle de prédilection. Sa vidéographie comprend Orfeo (1985; Orphée et Eurydice), Barber of Seville (1988; v.f. Le barbier de Séville), La Bohème (1987 et 1988), La Cenerentola (1988; v.f. Cendrillon) (1988) et The Ghosts of Versailles (1991; v.f. Les fantômes de Versailles).

Nommé artiste de l'année en 1988 par le CONSEIL CANADIEN DE LA MUSIQUE, G. Quilico devient porte-parole du Canada au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en 1992 et est nommé officier de l'ORDRE DU CANADA en 1993. Au cours des dernières années, Gino Quilico s'est constitué un plus large répertoire, et notamment dans le rôle de Iago dans Otello, tout en continuant à chanter dans des rôles lyriques comme par exemple Chorèbe dans les Troyens, Dandini dans Cenerentola (v.f. Cendrillon) et Zurga dans Les pêcheurs de perles. Il assure également de nombreux récitals.