Portia White

Portia May White, contralto et professeure de chant (Truro, (N.-É), 24 juin 1911 - Toronto, (Ont), 13 févr. 1968). Fille du révérend William Andrew White, descendant d'esclaves américains de Virginie, et d'Izie Dora White de Mill Village (N.-É.

Portia May White, contralto et professeure de chant (Truro, (N.-É), 24 juin 1911 - Toronto, (Ont), 13 févr. 1968). Fille du révérend William Andrew White, descendant d'esclaves américains de Virginie, et d'Izie Dora White de Mill Village (N.-É.), elle montre des prédispositions pour la musique dès son enfance, alors qu'elle chante en solo à l'église baptiste de sa localité et au Halifax Music Festival. Elle enseigne à l'école Lucasville dans le comté de Halifax au début des années 30. En 1939, une aide financière du Halifax Ladies Musical Club lui permet d'étudier le chant avec le professeur Ernesto Vinci au Halifax Conservatory of Music. En 1941, elle poursuit ses études à Toronto. Elle fait ses débuts à l'Eaton Auditorium le 7 novembre 1941 et le 19 mars 1944 elle est chaudement acclamée lors de sa première apparition au Town Hall de New York, où elle est la première Canadienne noire à se produire. La presse est très élogieuse à son égard et la présente comme la Marian Anderson du Canada. Suivent deux autres concerts au Town Hall, à la suite desquels White signe un contrat avec Columbia Concerts Incorporated, la plus grande agence artistique de l'époque en Amérique du Nord.

Après la guerre, elle part en tournée aux États-Unis, au Canada et en Amérique latine pendant plusieurs saisons. En 1952, elle abandonne la scène pour reprendre ses études avec Gina Cigna et Irene Jessner au ROYAL CONSERVATORY OF MUSIC de Toronto. Parallèlement, elle enseigne la musique à Branksome Hall et ouvre finalement son propre studio. Parmi ses étudiants figurent Lorne GREENE, Dinah Christie et Don Francks. En 1955, elle renoue avec la scène à Halifax. Sa carrière trouve son couronnement en octobre 1964 alors qu'elle donne une représentation de gala en l'honneur de la reine Elizabeth à Charlottetown (Î.-P.-É.).

Malgré sa voix de contralto exceptionnelle, Portia May White a vu sa carrière entravée par les préjugés raciaux et le manque d'occasions offertes aux artistes de couleur à cette époque. Elle se produit pour la dernière fois en public à Ottawa en 1967. Elle meurt d'un cancer à Toronto le 13 février 1968, à l'âge de 57 ans.

Elle n'a fait aucun enregistrement en studio, mais on peut entendre sa voix dans un enregistrement de concerts qu'elle a donnés à New York et au Nouveau-Brunswick en 1944 et 1945. Deux de ses pièces se trouvent sur un CD de la collection « Les grandes voix du Canada », vol. 5, sous étiquette Analekta. Un CD, First You Dream, a été produit par sa famille en 1999. Un documentaire, Portia White: Think on me, a été télédiffusé par la CBC en 2001-2002. Un timbre du millénaire à son effigie a été émis à la fin de 1999 et le prix Portia White est décerné chaque année à un Néo-Écossais s'étant illustré dans le domaine des arts.