Pierre Gauvreau

En 1943, Gauvreau et d'autres artistes sont invités à exposer avec la Société d'art contemporain, qui encourage la création artistique la plus avant-gardiste au Québec.
En 1943, Gauvreau et d'autres artistes sont invités à exposer avec la Société d'art contemporain, qui encourage la création artistique la plus avant-gardiste au Québec.



Pierre Gauvreau

 Pierre Gauvreau, peintre (Montréal, 23 août 1922 - Montréal, 7 avril 2011). En 1941, alors étudiant à l'École des beaux-arts de Montréal, il découvre le modernisme français dans des magazines qui publient des reproductions d'oeuvres. Ses travaux réalisés sous cette influence attirent l'attention de Paul-Émile BORDUAS, qui invite Gauvreau à se joindre aux jeunes artistes radicaux et aux intellectuels qui se rencontrent de façon conviviale dans son atelier. Comme eux, Gauvreau et son frère Claude GAUVREAU, qui est poète, s'intéressent à l'aspect surréaliste de l'automatisme comme moyen de libérer la créativité.

En 1943, Gauvreau et d'autres artistes sont invités à exposer avec la Société d'art contemporain, qui encourage la création artistique la plus avant-gardiste au Québec. Gauvreau reste associé à ce cercle et devient membre du groupe connu sous le nom des AUTOMATISTES qui, avec d'autres, publie en 1948 le manifeste du REFUS GLOBAL. Vers le milieu des années 50, Gauvreau utilise dans son travail une imagerie plus libre, plus gestuelle et travaille aussi pour le nouveau média qu'est alors la télévision comme écrivain, directeur et producteur. Il arrête de peindre au début des années 60 pour ne recommencer qu'en 1975. Sa production récente continue son exploration du geste et de la calligraphie.


En savoir plus

//