Peters, Randolph

Randolph Peters, compositeur et pianiste (Winnipeg, 28 déc. 1959). B.Sc. (Winnipeg) en 1980, B.A. (Winnipeg) en 1981 et M. Mus. (Université de l'Indiana) en 1987. Dès l'âge de cinq ans, Randolph Peters étudie le piano. Il fait ses études musicales au Conservatoire royal de musique (niveau 10).

Peters, Randolph

Randolph Peters, compositeur et pianiste (Winnipeg, 28 déc. 1959). B.Sc. (Winnipeg) en 1980, B.A. (Winnipeg) en 1981 et M. Mus. (Université de l'Indiana) en 1987. Dès l'âge de cinq ans, Randolph Peters étudie le piano. Il fait ses études musicales au Conservatoire royal de musique (niveau 10). Il étudie à l'Université du Manitoba et obtient en 1981un baccalauréat avec double majeure (physique et études religieuses). Il décide toutefois de poursuivre ses études en composition musicale et entre à l'université de l'Indiana où il fait une maîtrise et un doctorat en musique. Il étudie principalement auprès de John Eaton, côtoie d'autres résidents et également des professeurs invités, dont Donald Erb, Fred Fox, Harvey Sollberger, Earle Brown et Leonard Bernstein. En 1986, il voyage dans plusieurs pays : l'Inde, le Népal, le Bangladesh, l'Égypte et le Gabon. Dans chacun, il enregistre la musique locale. Il revient au Canada en 1987.

Œuvres de Randolph Peters

En 1989, Randolph Peters remporte le concours pour jeunes compositeurs de Music Inter Alia pour son œuvre Analogia, qui a figuré parmi les finalistes lors de la CBC Young Composers Competition en 1984. L'œuvre musicale pour orchestre Free Fall remporte un prix de la SDE Canada en 1988 et le prix Audience au du Maurier New Music Festival en 1993. En 1990, Randolph Peters est nommé compositeur en résidence à la Canadian Opera Company (COC); il compose alors son premier opéra, Nosferatu, dont la première est donnée à la COC en 1993 et qui sera rejoué par le Manitoba Opera en 1995. De 1996 à 2001, Randolph Peters est compositeur en résidence à l'Orchestre symphonique de Winnipeg et programmateur du Winnipeg New Music Festival. Puis, la COC le pressent pour la composition d'un deuxième opéra, The Golden Ass (libretto de Robertson Davies). En 1999, l'opéra est joué à guichets fermés au Hummingbird Centre et mis en nomination pour un prix Dora. Par la suite, Randolph Peters compose pour l'Orchestre symphonique de QuébecAiles de papillons et tempêtes tropicales (2002) et pour l'Orchestre symphonique de Winnipeg, Violin Concerto (2006), dont Gwen Hoebig donne la première. En 2005, c'est sa version pour orchestre Juggernaut que le Canada présente à la Tribune internationale des compositeurs. La Canadian Opera Company devait donner en 2008 la première de son troisième opéra, Inanna (libretto de Margaret Atwood). Il a composé, en plus d'opéras et de musique pour concert, les bandes sonores de plus de cent productions, dont The Diviners et Lost in the Barrens; il a également composé pour des émissions de télévision et de radio ainsi que des troupes de danse et de théâtre.

Œuvres commandées et prix

Les œuvres de Randolph Peters ont été jouées par les orchestres symphoniques de Winnipeg, Québec et Edmonton, les orchestres de musique de chambre de Vancouver et du Manitoba, la formation Hannaford Street Silver Band, la COC, les quatuors Kronos et Penderecki, le trio Agassiz et Soundstreams. Le quotidien Winnipeg Free Press lui a décerné le titre de Compositeur de l'année en 1990, et la COC, celui d'Artiste de l'année, en 1999. Randolph Peters est membre du Centre de musique canadienne.

Œuvres choisies

Opéras
Nosferatu, (lib. Marilyn Powell), douze chanteurs, orchestre de chambre, bande sonore, 1993, Ms.

The Golden Ass, (lib. Robertson Davies) six solistes, chœur, orchestre, sept danseurs, 1999, Ms.

Orchestres
Free Fall, Orchestre, 1987

Dreaming-tracks, orchestre et bande sonore, 1991, Ms

The Orpheus Interludes, orchestre, 1997, Ms

Concerto for Orchestra, orchestre, 2001, Ms

Ailes de papilllons et Tempêtes tropicales, orchestre, 2002, Ms

Juggernaut, arrangement pour orchestre à cordes et instruments électroniques, 2005, Ms

Orchestre avec soliste
The Adventures of PianoWoman!, Piano (solo) et orchestre, 1994, Ms

The Seven Gates of Kur, Trombone (solo) et cuivres, 2000, Ms

Violin Concerto, Violon et orchestre, 2006

Musique de chambre
Analogi, Flûte, hautbois, clarinette, saxophone (alto/ténor) et basson, 1982, Ms

Three Quarks For Muster Mark! Saxophone (soprano/alto/ baryton) et piano (aussi en version pour piccolo, violoncelle et piano), 1990, Ms

Tango for string quartet, 1991, Ms

Juggernaut, quatuor à cordes électriques et bande sonore, 1993, Ms

Intrada, Double piano trio deux pianos (trio) (1re version) et quintette pour piano (2e version), 2007, Ms

Voix
Out Of The Night, soprano et acoustique Live, 1990, Ms

Survivors, mezzo-soprano et quatuor à cordes, 1994, Ms

Keys to the Unseen, chorale SATB d'adultes, chorale SATB de jeunes, percussion, orgue et cordes, 1999, Ms

The Poster Above the Urinal, baryton, quintette à cordes, 2007, Ms

Films et télévision
Tramp At The Door, 1986

Crime Wave, 1986

Lost in the Barrens, 1990

Curse of the Viking Grave, 1991

Smoked Lizard Lips, 1991

The Diviners, 1992

Heck's Way Home, 1995

For Those Who Hunt The Wounded Down, 1996

Edge of Madness, 2002

Cowboys and Indians: The Killing of J.J. Harper, 2003

Bibliographie

Weber, Terry. « Scoring with a novel approach », Winnipeg Free Press, 26 févr. 1993

Eatock, Colin. « Composing for the stage and screen: an interview with Victor Davies, Henry Kucharzyk and Randolph Peters », SoundNotes, automne/hiver 1993

Prokosh, Kevin. « Out for blood », Winnipeg Free Press, 6 févr. 1996


Lecture supplémentaire

  • Weber, Terry. "Scoring with a novel approach," Winnipeg Free Press, 26 Feb 1993

    Eatock, Colin. "Composing for the stage and screen: an interview with Victor Davies, Henry Kucharzyk and Randolph Peters," SoundNotes, Fall/Winter 1993

    Prokosh, Kevin. "Out for blood," Winnipeg Free Press, 6 Feb 1996