Michael Parker

Michael (Philip) Parker, compositeur, altiste, musicien classique (né le 13 février 1948 à Toronto, en Ontario; décédé le 8 avril 2017 à Halifax, en Nouvelle-Écosse). B.A. lettres classiques (Toronto) 1971, M.A. lettres classiques (ibid.) 1972, D. (McMaster) 1991.

Michael Parker suit des cours particuliers de violon avec John Montague, puis d'alto au Royal Conservatory of Music, toujours avec Montague. Il fréquente la Banff School of Fine Arts (aujourd'hui Banff Centre) en 1964 et la Michigan State University en 1965. Il fait partie de l'Orchestre national des jeunes du Canada en 1966 et en 1969. Il joue de l'alto dans l'ensemble Array (aujourd'hui Arraymusic) de 1972 à 1976 et est alto solo avec le Newfoundland Symphony Orchestra en 1976-1977. De 1977 à 2007, il enseigne les classiques au collège Sir Wilfred Grenfell de l'Université Memorial de Terre-Neuve à Corner Brook. Il donne également des cours de violon et d'alto à cette université entre 1976 et 1984. Parker devient une personnalité influente dans le milieu musical de Terre-Neuve et un défenseur des compositeurs de l'Est du Canada, étant lui-même un compositeur au style personnel. À sa retraite, il s'installe à Halifax.

Compositions et enregistrements

Michael Parker était autodidacte en matière de composition, discipline à laquelle il s'intéresse suite à son association avec l'ensemble Array qui présente en concert plusieurs de ses premières œuvres (Remembrances, 1972, rév. 1974; Olympians XIV, 1973; Five Songs, 1975). Sa formation classique et son intérêt pour la poésie de la Grèce antique sont déjà manifestes dans ses toutes premières compositions. Sa musique privilégie les textures denses, des harmonies sans tonalité définie et des structures où le matériau musical est développé en vastes sections. C'est toutefois le recours à d'autres éléments, qu'il s'agisse de textes grecs (Olympians, 1973; Bacchae, 1983), de chants folkloriques (Aria pour voix moyenne et piano, 1979; Five Newfoundland Folksongs, 1986) ou de folklore des Autochtones (Shanadithit, 1983), qui confère à ses œuvres son cachet le plus personnel. Dans Bacchae, Parker utilise un texte grec très ancien dans un style qu'on peut imaginer être celui de la haute antiquité, sur une musique à caractère oriental. Shanadithit emploie des imitations et des citations de J.-S. Bach dans une œuvre qui commémore les derniers des Beothuks, les habitants autochtones de l'île de Terre-Neuve.

À la fin des années 1980, l'attirance qu'il éprouve envers le néoromantisme s'exprime librement dans des œuvres comme In The Late Wind Of Death (1987) et Requiem Parentibus (1986). Sans abandonner ses textures chargées et ses grandes formes caractéristiques, il permet à ses émotions de devenir la clé de la signification et du contenu de ces œuvres. Sa Missa Silvatica, Missa Brevis no. 1 (1981) remporte en 1981 le concours pour les compositeurs de musique chorale de Terre-Neuve. Elle est publiée chez Waterloo (1983) et est enregistrée par le chœur de chambre de l'Université Memorial de Terre-Neuve (1983, Waterloo WR-8027). Une autre de ses œuvres, Cholê (1975), est enregistrée par les York Winds (RCI 582) et remporte le Concours national des jeunes compositeurs de la SRC (voir Société Radio-Canada - Concours radiophoniques), et Shanadithit est enregistrée par un ensemble instrumental dirigé par Stephen Pederson (1987, Association des compositeurs canadiens de l'Atlantique, ACCA-1987). Neachora, une commande du Réseau de langue anglaise de Radio-Canada, remporte le premier prix de l'Arts and Letters Competition de Terre-Neuve en 1979.

En 1997, Michael Parker sort le CD LYRE, qui comprend sept œuvres de musique de chambre pour clarinette et qui obtient plus tard une nomination pour un Prix de la musique de la Côte est. Music Canada 2000 et l'Orchestre symphonique de Terre-Neuve lui commandent un opéra en commémoration du millénaire de l'arrivée des Vikings à Terre-Neuve. Le résultat de cette commande constitue la plus grande œuvre de Parker à ce jour, soit un opéra complet intitulé The Visitor, dont la version concert est jouée en première à Corner Brook le 22 septembre 2000 et à St. John's le lendemain. Sa pièce de musique de chambre In Memoriam est interprétée de nombreuses fois au Canada par le Duo Concertante et figure sur leur album Of Heart and Homeland. En octobre 2007, Elena Braslavsky et Jeremy Findlay jouent en première Ithaka (2007) pour violoncelle et piano (inspirée d'un poème du poète grec Constantine Cavafy). La musique de Parker est jouée dans tout le Canada ainsi qu'en Hollande, en Angleterre, en France et aux États-Unis par des artistes comme Lawrence Cherney, Erica Goodman, l'Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo, l'Orchestre symphonique de Toronto et l'Orchestre symphonique de Minneapolis.

Michael Parker était compositeur agréé du Centre de musique canadienne ainsi que membre de la Ligue canadienne de compositeurs et de l'Association des compositeurs canadiens de l'Atlantique.

Œuvres choisies

Remembrances , Op. 13 : soprano, alto, violoncelle et percussion; 1972; ms.

Olympians XIV , Op. 14 : soprano, violon, alto, piano et trois percussions; 1973; ms.

Five Songs , Op. 15 : soprano, guitare et alto; 1974; ms.

Cholê , Op. 17 : quintette à vent; 1975; ms.

Canticum for Solo Guitar , Op. 16 : guitare solo; 1975; ms.

Blomidom, Op. 23 : flûte, trombone, alto, violoncelle, piano et percussion; 1978; ms.

Aria for Medium Voice and Piano : 1979; ms.

Missa Silvatica (Missa Brevis no. 1), Op. 26 : chœur SATB; 1981; Waterloo.

Bacchae , Op. 30 : trois clarinettes, piano et percussion; 1983; ms.

Shanadithit , Op. 29 : flûte alto/piccolo, hautbois/cor anglais, clarinette (en si bémol et en mi bémol), cor, basson, violon, alto, violoncelle, piano/clavecin et percussion; 1983; ms.

Ode, Op. 31 : soprano, flûte, cor, alto et violoncelle; 1984; ms.

Requiem Parentibus, Op. 34 : hautbois et quatuor à cordes; 1986; ms.

The Grey Islands, Op. 33 : soprano, clarinette, guitare, et cassette ou narrateur; 1986; ms.

Five Newfoundland Folksongs, Op. 32 : voix aigüe ou moyenne et clarinette; 1986; ms.

« ...and a roll on the gong », Concerto for Percussion and Orchestra, Op. 36 : percussion solo et orchestre; 1987; ms.

In the Late Wind of Death, Op. 35 : orchestre; 1987; ms.

Ovation, Op. 37 : ensemble symphonique; 1988; ms.

Chorale : Homage Anton Bruckner, Op. 39 : ensemble symphonique; 1989; ms.

Lumina Obscurata, Op. 38 : clarinette et piano; 1989; ms.

Confectum Carmine Munus (String Quartet no. 1), Op. 41 : quatuor à cordes; 1990; ms.

Sinfonia Concertante, Op. 46 : quatuor à cordes et orchestre à cordes; 1991; ms.

Three Humours for Woodwind Quintet, Op. 45 : quintette à vent; 1991; ms.

In Memoriam, Op. 43 : violon et piano; 1991; ms.

The Maiden's Lament, Op. 42 (cycle continu de chansons) : soprano, hautbois (ou clarinette ou violon) et piano; 1991; ms.

Invisible Cities, Op. 49 : mezzo-soprano et clarinette; 1993; ms.

Orgia, Op. 50 : deux narrateurs, trois percussions; 1994; ms.

Amare, Op. 51 : flûte et clarinette; 1995; ms.

Six Lowly Variations on the Flying Dutchman (In Canada), Op. 54 : hautbois basse, clarinette basse; 1996; ms.

Piano Trio no. 1, Op. 52 (Swann) : trois pianos; 1997; ms.

Kluskap, A Micmac Legend for Children, Op. 56 : soprano, violon, violoncelle, clarinette (clarinette basse), piano, percussion; 1997; ms.

Terra Incognita, Op. 55 : ensemble symphonique; 1997; ms.

Outmusic : Rhapsodic Variations for Piano Quintet, Op. 53 : cinq pianos; 1998; ms.

The Visitor : an Opera in Five Scenes with Prologue, Op. 58 : mezzo-soprano, baryton lyrique, baryton basse, narratrice, flûte (piccolo), hautbois (cor anglais), clarinette (en mi bémol, clarinette basse), basson, piano, deux percussions, deux violons, alto, violoncelle, contrebasse; 2000; ms.

Landscapes, Op. 59 : ensemble symphonique; 2002; ms.

Articles

« Serious music in Newfoundland has had a long history », Musicanada (printemps-été 1988).

Discographie

To Canada - Love, Fredericton High School : Fredericton High School Band; 1994; RDRCD-956.

Lyre: Chamber Music for Clarinet : Étienne Lamaison clarinette/clarinette basse, Catherine Cornick soprano, Cheryl Hickman soprano, Annick Mabille flûte, Kristina Szutor piano; 1997; Music Par Coeur Productions MCP 9701.

Folia : Canadian Woodwind Quintets : York Winds; 2001; Centredisques CMCCD 7301.

Of Heart and Homeland : Nancy Dahn violon, Timothy Steeves piano; 2002; ATMA Classique ALCD 2 1025.

Bibliographie

Colin EATOCK, « Compositeur dans l'isolement relatif de Terre-Neuve », CompCan, 196 (décembre 1984).

Walter H. KEMP, « Three masses by Maritime composers », Musical Canada: Words and Music Honouring Helmut Kallmann, éd. John Beckwith et Frederick A. Hall (Toronto, 1988).

« Composer profile : Michael Parker », Atlantic Journal of Music 1(printemps 1993).

Jennifer VARDY, « Composer Michael Parker loves sharing music with others », Western Star (Cornerbrook, Terre-Neuve-et-Labrador, 19 août 2002).


Lecture supplémentaire

  • Eatock, Colin. 'Michael Parker and the art of composing on the rock,' Canadian Composers, 196, Dec 1984

    Kemp, Walter H. 'Three masses by Maritime composers,' Musical Canada: Words and Music Honouring Helmut Kallmann, eds John Beckwith and Frederick A. Hall (Toronto 1988)

    "Composer profile: Michael Parker," Atlantic Journal of Music 1, Spring 1993

    Vardy, Jennifer. "Composer Michael Parker loves sharing music with others," Western Star, Cornerbrook, Newfoundland, 19 Aug 2002