Norman Kirby

Norman Kirby, soldat (né le 9 juillet 1925 à New Westminster, en Colombie-Britannique). Norman Kirby a servi au sein du North Shore (New Brunswick) Regiment pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il a participé au débarquement du jour J et à la bataille de Normandie, à la bataille du Rhin et à la libération des Pays-Bas

Norman Kirby, soldat (né le 9 juillet 1925 à New Westminster, en Colombie-Britannique). Norman Kirby a servi au sein du North Shore (New Brunswick) Regiment pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il a participé au débarquement du jour J et à la bataille de Normandie, à la bataille du Rhin et à la libération des Pays-Bas. 


Affiche du 75e anniversaire de la libération des Pays-Bas


Jeunesse

Norman Kirby naît le 9 juillet 1925 à New Westminster , en Colombie-Britannique , fils de Harold Kirby et Katherine Campbell. Il grandit pendant la crise des années 1930 à North Vancouver . À l’âge de 14 ans, il quitte l’école pour travailler sur des remorqueurs.

Deuxième Guerre mondiale

Quand éclate la Deuxième Guerre mondiale , Norman Kirby tente d’entrer dans la marine grâce à son expérience sur les remorqueurs. Toutefois, il est rejeté parce qu’il n’a qu’une huitième année. L’armée l’accepte à l’âge de 17 ans, mais seulement avec le consentement écrit de son père. Pendant son entraînement, il se révèle très habile avec le Bren, un fusil-mitrailleur portatif mis au point dans les années 1930, et avec le PIAT (lance-bombes antichar d’infanterie).

Campagne de Normandie

En avril 1944, Norman Kirby est envoyé au Royaume-Uni et assigné au North Shore (New Brunswick) Regiment . Le jour J, à l’âge de 18 ans, il débarque à Saint-Aubin-sur-Mer avec son régiment et combat en Normandie .

En septembre 1944, les Canadiens reçoivent la mission de prendre les ports français bordant la Manche. Le NS(NB)R reçoit l’ordre de prendre la forteresse de la Trésorerie, qui défend le port de Boulogne. Trois énormes canons allemands y menacent les bateaux dans la Manche. Ils sont aussi capables d’atteindre le sud de l’Angleterre, de l’autre côté de la Manche. Après un long combat et beaucoup de victimes, le North Shore réussit à prendre un des canons. Les deux autres finissent par se rendre. L’habileté de Norman Kirby au fusil Bren et au PIAT contribue beaucoup à leur succès, et il est promu caporal.

Bataille du Rhin

Le 8 février 1945, les Forces canadiennes envahissent la région du Rhin , dans l’ouest de l’Allemagne. Une des batailles les plus meurtrières se produit dans le village de Keppeln. Le 26 février, les compagnies B et C du North Shore Regiment avancent d’un kilomètre au milieu de terres cultivées pour prendre le village. Les soldats allemands, cachés dans une grange, attendent que le NS(NB)R ne soit plus qu’à 150 m d’eux, puis ouvrent le feu. Norman Kirby participe à une offensive de blindés contre les lignes allemandes mais son char est détruit. Après un âpre combat, il pénètre avec un autre soldat derrière les lignes allemandes et fait prisonnier un commandant. À peu près simultanément, des soldats du North Shore équipés de lance-flammes neutralisent les mitraillettes de la grange. Le soir venu, Keppeln est entre les mains du New Brunswick Regiment. Âgé de 19 ans, Norman Kirby est promu est devient le plus jeune sergent de la 3e Division du Canada.

Libération des Pays-Bas

En avril 1945, Norman Kirby et le North Shore (New Brunswick) Regiment participent à la libération des Pays-Bas . Le pays est occupé par les forces allemandes depuis mai 1940. Des milliers de Hollandais sont morts de la famine pendant l’hiver 1944-1945, surnommé l’« hiver de la faim  ». Les soldats canadiens sont accueillis par des acclamations. (Voir aussi Les soldats canadiens et la libération des Pays-Bas .) La photo de guerre préférée de Norman Kirby a été prise avec des enfants à Groningen, quelques minutes après le départ des Allemands.

Norman Kirby

Norman Kirby et d’autres membres du North Shore (New Brunswick) Regiment avec des enfants hollandais à Groningen, Pays-Bas (avril 1945).


Vie ultérieure

Malgré que ses supérieurs l’encouragent à rester dans l’armée, Norman Kirby demande à être libéré après la fin de la guerre. Atteint de TSPT , il doit demeurer un an dans un hôpital militaire, mais il se lance ensuite dans une fructueuse carrière dans l’immobilier .

Honneurs et récompenses

Pour ses services au Canada, le sergent Norman Kirby a reçu les médailles suivantes : Étoile de la guerre 1939-1945, Étoile de la France et de l’Allemagne, Médaille de la guerre 1939-1945, Médaille de la Défense et Médaille canadienne du volontaire avec barrette. À l’occasion du 70e anniversaire du jour J , Norman Kirby a reçu la plus haute décoration française, la Légion d’honneur. En 2020, Norman Kirby a figuré sur une affiche produite par le ministère des Anciens combattants pour commémorer le 75e anniversaire de la libération des Pays-Bas .



//