Mozetich, Marjan

Marjan Mozetich. Compositeur, professeur (Gorizia, Italie, de parents yougoslaves, 7 janvier 1948, naturalisé Canadien 1957). A.R.C.T. piano 1971, B.Mus. (Toronto) 1972. Sa famille émigre au Canada en 1952.

Mozetich, Marjan

Marjan Mozetich. Compositeur, professeur (Gorizia, Italie, de parents yougoslaves, 7 janvier 1948, naturalisé Canadien 1957). A.R.C.T. piano 1971, B.Mus. (Toronto) 1972. Sa famille émigre au Canada en 1952. Il étudie à Hamilton (1965-1968) avec Reginald Bedford (piano) et à l'Université de Toronto avec Lothar Klein et John Weinzweig (composition) ainsi que Margaret Parsons et Clifford Poole (piano). Durant son séjour à l'université, il organise des concerts d'œuvres d'étudiants compositeurs et participe à la fondation d'Array (1971) dont il est aussi coordonnateur des concerts (1975-1978). Il étudie la composition (1973-1975) avec Luciano Berio à Rome, Franco Donatoni à Sienne et David Bedford à Londres, et reçoit en 1974 une bourse universitaire de l'Instituto Musicale F. Canneti pour participer à un séminaire à Vicence, Italie. Après avoir quitté Array, il œuvre durant un certain temps à la bibliothèque musicale de l'Université de Toronto, puis travaille comme compositeur indépendant. En 1990, il s'établit à Howe Island près de Kingston (Ont.) et, et en 1991, il commence à enseigner à l'Université Queen's, poste qu'il a occupé jusqu'en 2010.

Reconnaissance du travail de Mozetich
Les premières reconnaissances de son œuvre comprennent un deuxième prix au Concours international des compositeurs Gaudeamus à Bilthoven, Pays-Bas, pour son quintette à vent It's in the air (1975) et le choix de son Nocturne pour orchestre à cordes (1975) pour représenter le Canada à la sélection finale du Festival de la Société internationale pour la musique contemporaine 1978 à Helsinki. En 1977, il remporte la bourse sir Ernest MacMillan de la CAPAC.

Plus récemment, il compose des pièces obligatoires pour la Banff String Quartet Competition 1992 (Lament in the Trampled Garden) et le Concours international de musique de Montréal 1995 (L'esprit Chantant pour violon et piano). En 1995, il est le compositeur-vedette de musique postmoderne au Ghent Conservatory Music Festival en Belgique et, en 2002, il est invité à être compositeur en résidence du Regina Symphony New Music Festival. Trois des œuvres de Marjan Mozetich ont été mises en nomination pour les prix Juno, dans la catégorie Composition classique de l'année : Affairs of the heart en 2001, Angels in Flight et Lament in the trampled Garden en 2010, composition pour qui remporte le prix.

Style de composition
Mozetich obtient ses meilleurs résultats quand il a recours à un style déjà existant et qu'il y intègre son individualité. Il commence à démontrer cette faculté avec son œuvre Changes, où on dénote une influence de Penderecki et de Ligeti. Les autres œuvres de ce genre incluent Serenata del nostro tempo (quatuor à cordes, 1973) créée par les Forum Players de Rome, des solos pour piano (Maya, 1973) et pour alto (Disturbances, 1974) ainsi que diverses œuvres de musique de chambre créées par Array et Dyas Months and Years to Come (Magnetic Band). De 1976 à 1981, son style se modifie et il s'oriente vers le minimalisme lyrique avec une plus grande définition harmonique, comme en font foi des œuvres comme Processionpour ensemble de chambre (1981) et El Dorado pour harpe et cordes (1981). Après 1981, sa musique devient essentiellement diatonique et postromantique. On peut entendre cette transition sur « Fantasia... sul un linguaggio perduto » pour flûte, violon, alto et violoncelle (1981, plus tard arrangée pour orchestre de cordes), Sonate pour flûte et harpe (1983, BIS CD 320),et Death and the Morning Star pour baryton, chœur et orchestre (1986).

Enregistrements
Parmi les principaux enregistrements des premières œuvres du compositeur figurent l'interprétation de son Water Music de 1979 par le Galliard Ensemble (1981, RCI 536), l'enregistrement par l'Amadeus Ensemble, en 1988, de Procession El Dorado, Dance of the Blind (1980) et « Fantasia... sul un linguaggio perduto » (CBC Records 1038). Cette dernière œuvre est aussi enregistrée par l'Arco Baleno Ensemble sur le CD Radio 3 (www.arcobaleno.be) et l'arrangement du compositeur pour orchestre à cordes est enregistré par I Musici de Montréal (Chandos 9748).

Œuvres des années 1990 à 2004
Les œuvres composées par Mozetich depuis les années 1990 continuent de témoigner de son penchant pour le lyrisme, les riches harmonies romantiques et les rythmes moto perpetuo. De plus, les qualités introspectives et méditatives de ses premières pièces, comme El Dorado, deviennent évidentes pendant cette période dans des œuvres explorant la spiritualité. Parmi celles-ci, on retrouve A Dance Towards Heaven (1994) pour orchestre, L'esprit chantant (1995) pour violon et piano, écrite pour le Concours international de musique de Montréal, The Passion of Angels (1995) pour deux harpes et orchestre (CBC Records 5200), Postcards from the Sky (1996), une œuvre en trois mouvements pour orchestre à cordes écrite pour le Thirteen Strings of Ottawa, qui la crée, Time to Leave (1997) pour violon, clarinette, trompette, basse, marimba et piano, écrite pour le concert du 25e anniversaire d'Array, Hymn of Ascension (1998) pour harmonium et quatuor à cordes, créé au Festival de musique de chambre d'Ottawa, Songline to Heaven and a Dance to Earth(1999) pour orchestre à cordes, créée au Festival de printemps de Guelph, Steps to Ecstasy (2001) pour orchestre baroque, commandée par la SRC et créée par Tafelmusik et At the Temple (2001) pour piano solo, également commandée par la SRC et créée par Kristina Szutor au Sound Symposium 2002.

Parmi les importantes œuvres données en concert à cette période figurent un Concerto pour basson, cordes et marimba (2003), créé par Michael Sweeney et les Seiler Strings, un Concerto pour piano et orchestre (1999), écrit en l'honneur de l'auteur Robertson Davies et créé par la pianiste Janina Fialkowska en février 2000, Affairs of the Heart, un concerto pour violon et orchestre créé par la violoniste Juliet Kang en 1997 (CBC Records 5200) et un Concerto pour hautbois et cordes (1995), commandé par la SRC et créé par Suzanne Lemieux et le Thirteen Strings d'Ottawa (Forgotten Dreams, CAM CD 9503).

Les œuvres mémorables de Mozetich pour instruments solos incluent Baroque Diversion (1985), une suite en quatre mouvements, et la troisième œuvre du compositeur pour alto solo, commandée par Rivka Golani (Prouesse, CMC CD 4492), Songs of Nymphs (1994), une œuvre en quatre mouvements pour harpe écrite pour Erica Goodman (BIS 649) et Five Pieces for Guitar (1997), écrite pour Paul Bernard et enregistrée par Willan Beauvais sur A Bridge Beyond (CMC CD 6198).

Outre ses nombreuses œuvres pour ensemble de chambre, orchestre et instruments solos, Mozetich compose également de la musique pour le théâtre, les films et la danse. Il est associé du Centre de musique canadienne et membre de la Ligue canadienne des compositeurs.

Bibliographie

Michael SCHULMAN, « Loin des critères cérébraux imposés par l'establishment », CompCan, CXXX (avril 1978).

Arthur KAPTAINIS, « La Tonalité voulue pour elle-même », ibid., CXIVC (déc. 1983).

« Mozetich works/Retro Mozetich », CanComp (mars 1984).

« A carnal view of time », Musicworks (janv. 1985).

« Two new works by Mozetich », CanComp (juin 1987).

Rick MacMILLAN, « In concert : Mozetich not afraid of "popular" tag », Words & Music (juin 1995).


Lecture supplémentaire

  • Schulman, Michael. 'A composer straightens out the confusions in his life,' CanComp, 130, Apr 1978

    Kaptainis, Arthur. 'Returning to tonality again,' CanComp, 186, Dec 1983

    "Mozetich works/Retro Mozetich," Can Comp, Mar 1984

    "A carnal view of time," Musicworks, Jan 1985

    "Two new works by Mozetich," CanComp, June 1987

    MacMillan, Rick. "In concert: Mozetich not afraid of 'popular' tag," Words & Music, June 1995