Margison, Richard

Margison fit ses débuts avec la COC lors de la première canadienne de The Makropoulos Case de Janáček en 1989 et revint en 1990 chanter le Ténor italien dans Der Rosenkavalier et, en 1991, le rôle titre de La Clemenza di Tito à l'Elgin Theatre.


Margison, Richard

 Richard (Charles) Margison. Ténor (Victoria, C.-B., 15 juillet 1953). Associate voix, piano (Victoria Cons.) 1980. Il étudia d'abord le piano avec sa mère, professeure de musique. Il commença l'étude du chant en 1976 avec Selena James au Victoria Cons. et, la même année, remporta les auditions régionales du Metropolitan Opera. Il travailla aussi avec Frances James. Il acquit une expérience de la scène en jouant comme comédien avec la Bastion Theatre Company de Victoria, chanta dans des productions locales d'opérettes de Gilbert et Sullivan et effectua des tournées avec le Canada Opera Piccola en 1979 et durant trois saisons subséquentes, tout en travaillant avec Léopold Simoneau. Il fit ses débuts avec le Pacific Opera Victoria en 1980 dans le rôle du comte Almaviva dans The Barber of Seville et demeura avec la compagnie de1981 à 1983. Margison fit ses débuts avec le Vancouver Opera dans le rôle de Lenski dans Eugene Onegin en 1985; avec cette compagnie, il participa à la création canadienne de From the House of the Dead de Janáček en 1986, fut Edgardo dans Lucia di Lammermoor en 1987 (un rôle qu'il interpréta la même année avec le Pacific Opera) et Peter Quint dans The Turn of the Screw de Britten en 1988, et revint en 1990 dans le rôle titre de Werther. Des nombreux rôles qu'il chanta avec les opéras de Calgary et d'Edmonton, celui de Don Ottavio dans Don Giovanni, une production conjointe, lui valut des éloges pour la clarté du chant et la présence scénique. Il chanta aussi Ottavio avec le Glimmerglass Opera à Cooperstown, N.Y., en 1988.

Margison fit ses débuts avec la COC lors de la première canadienne de The Makropoulos Case de Janáček en 1989 et revint en 1990 chanter le Ténor italien dans Der Rosenkavalier et, en 1991, le rôle titre de La Clemenza di Tito à l'Elgin Theatre. Il a aussi chanté avec le Manitoba Opera, Opera in Concert, Opera Lyra, fut Ferrando dans Così fan tutte, production d'été au CNA en 1990, et chanta dans Gianni Schichi avec l'Opéra de Montréal en 1991. Ses débuts en Europe dans A Masked Ball de Verdi avec l'English National Opera (rôle de Gustavus) en 1990 suscitèrent pour le critique de la revue Opera une comparaison avec le début de Jon Vickers dans le même rôle, 32 ans auparavant. D'autres engagements internationaux furent le rôle titre dans Faust avec le Houston Grand Opera en 1990 et dans Les Pêcheurs de perles à Santiago, Chili, en 1991. Margison a de plus chanté en concert avec les principaux orchestres canadiens : Le Messie avec l'Orchestre philharmonique de Calgary, lOSM, le TS et Symphony Nova Scotia; Das Lied von der Erde avec l'Orchestre symphonique de Québec; Mass de Franco Mannino, lors de sa première, et La Création avec l'OCNA; la IXe Symphonie de Beethoven avec l'Orchestre métropolitain, l'Orchestre philharmonique de Hamilton et l'Orchestre symphonique de Vancouver. Il a aussi été soliste dans l'oeuvre de Bethoven lors du concert pour souligner l'anniversaire de naissance de sir Yehudi Menuhin, à Londres en 1991. Margison a épousé l'altiste Valerie Kuinka.


Lecture supplémentaire

  • Mercer, Ruby. 'Spotlight,' OpCan, vol 29, Spring 1988

    Loppert, Max. 'A Masked Ball,' Opera, vol 41, Jan 1990

    Lacey, Liam. 'Tenor's "investment" pays off with "flood of invitations to sing",' Toronto Globe and Mail, 5 Mar 1990

    Agrignon Sirois, Maryse. 'Richard Margison,' Aria, vol 13, Summer 1990

    Allison, John. 'Richard Margison,' Opera, vol 52, Oct 2001