Malpèque

En raison d'une meilleure navigabilité dans la baie de Bedeque, sur la côte sud du comté, Malpèque perd son titre de capitale au profit de SUMMERSIDE. Aujourd'hui, la plupart de ses habitants sont des agriculteurs ou des pêcheurs. L'huître est le principal produit de la région.

Malpeque, port de
Bassin Darnley, Île-du-Prince-Édouard (John MacGregor/Corel Professional Photos).
Malpeque

Malpèque

Malpèque, localité non constituée à 60 km au nord-ouest de Charlottetown. Elle est d'abord appelée Makpaak ( « la grande eau » ) par les Micmacs. L'appellation actuelle est une adaptation acadienne du même nom. En explorant l'île après la conquête britannique de la Nouvelle-France, Samuel BAIE MALPÈQUE, à 60 km au nord-ouest de Charlottetown. Elle est d'abord appelée Makpaak (« la grande eau ») par les Micmacs. L'appellation actuelle est une adaptation acadienne du même nom. En explorant l'île après la conquête britannique de la Nouvelle-France, Samuel HOLLAND voit dans le mouillage excellent de la baie un élément idéal pour l'établissement d'un grand port de mer colonial. Il y fonde donc la capitale du comté de Prince. Le développement de la région est toutefois arrêté par la découverte de bancs de sable à l'entrée de la baie, ce qui décourage les navigateurs.

En raison d'une meilleure navigabilité dans la baie de Bedeque, sur la côte sud du comté, Malpèque perd son titre de capitale au profit de SUMMERSIDE. Aujourd'hui, la plupart de ses habitants sont des agriculteurs ou des pêcheurs. L'huître est le principal produit de la région.