Les coups de théâtre

Les Coups de théâtre. Ce festival bisannuel dédié à la création théâtrale pour l'enfance et la jeunesse fait aussi large place, depuis quelques années, à la danse, à la musique et aux arts visuels.

Coups de théâtre, Les

Les Coups de théâtre. Ce festival bisannuel dédié à la création théâtrale pour l'enfance et la jeunesse fait aussi large place, depuis quelques années, à la danse, à la musique et aux arts visuels. Les Coups de théâtre se démarquent par l'audace et la diversité d'une programmation qui amène à Montréal la crème de la dramaturgie internationale, tout en favorisant, notamment grâce à la coproduction, la création d'œuvres inédites.

Fondé en 1990 par Rémi Boucher, alors directeur général de la Maison Théâtre, le festival Les Coups de théâtre prenait la relève du défunt Festival du théâtre pour enfants. À la faveur de l'essor de la création théâtrale québécoise destinée aux jeunes publics, à laquelle se consacraient de nombreuses compagnies, le festival, à vocation internationale, visait l'ouverture d'une fenêtre sur le monde pour les créateurs et le public montréalais. Bien accueillis par le milieu professionnel comme par la presse et le public, les Coups de théâtre, dont Rémi Boucher, qui parcourt le monde en quête des spectacles les plus novateurs, assure toujours la direction artistique, connaissent un développement constant marqué par des coups de cœur mémorables. En témoignent plusieurs prix et récompenses. Le festival fut notamment lauréat du prix du Conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal dans la section théâtre pour l'audace et la qualité de son édition 2002.

Parmi les œuvres dont l'avant-gardisme a été souligné, on retiendra le spectacle Mère et enfants de la Compagnie Victoria de la Belgique flamande, signé par le chorégraphe Alain Platel, mettant en scène des enfants et des adolescents danseurs et acrobates dans un portrait de famille au vitriol, récipiendaire du Masque de la meilleure production étrangère décerné par l'Académie québécoise du théâtre en 1996. La même distinction sera remportée en 2001 par La Jeune Fille, la Maman et la Poubelle de Suzanne Osten, une pièce portant sur la schizophrénie, produite par le Stadsteatern Unga Klara de Suède, puis en 2004 par un inoubliable et délirant Malade imaginaire mis en scène par Ad de Bont, une production de la compagnie Wederzijds d'Amsterdam. La compagnie néerlandaise Stella den Haag, présente en 1996, 1998 et 2000, sera chaque fois en nomination à la Soirée des Masques, avant d'ouvrir l'édition 2004 du festival.

Parmi les œuvres québécoises, coproduites par les Coups de théâtre et le Théâtre les gens d'en bas, la compagnie Mathieu, François et les autres a connu le succès avec Deux pas vers les étoiles de Jean-Rock Gaudreault, qui remporta le Masque de la meilleure production jeune public, ainsi que celui de la meilleure conception sonore, en 2003. À chacune de ses éditions, le festival met à l'affiche des créations inédites, tant en danse et en musique qu'en théâtre, ainsi que des conférences, des installations et des expositions. Le spectacle musical 20 Jacks ¼ du compositeur Tim Brady, pièce pour vingt guitares électriques mettant en vedette de jeunes instrumentistes d'écoles secondaires de la région montréalaise, a obtenu le Prix Opus du concert de l'année - jeune public en 2004.

Rémi Boucher, élu membre du comité exécutif d'ASSITEJ international en 1999, puis vice-président de la même organisation en 2002, obtient cette année-là, lors du congrès de Séoul, l'organisation à Montréal du 15e Congrès et festival mondial des arts pour la jeunesse, événement d'envergure qui aura lieu à l'automne 2005. Y seront présentés près de quarante spectacles d'une quinzaine de pays différents. En novembre 2008, les Coups de théâtre offraient une dixième édition attendue.