Les Cinq femmes célèbres

Les « Cinq femmes célèbres » de l’Alberta étaient des militantes dans la révolutionnaire Affaire « Personne », une cause portée devant la Cour Suprême du Canada en 1927. La décision a été rendue en 1929 par le Conseil judiciaire du Conseil privé de la Grande-Bretagne, le plus haut tribunal d’appel au Canada à l’époque. Dirigé par la juge Emily Murphy, le groupe comprenait Henrietta Muir EdwardsNellie McClungLouise McKinney et Irene Parlby. Ensemble, les cinq femmes ont cumulé de nombreuses années de travail actif au sein de diverses campagnes en faveur des droits de la femme remontant aux années 1880 et 1890. Elles ont joui d’une réputation au pays et, particulièrement dans l’affaire McClung, d’une réputation internationale parmi les réformateurs.

Les « Cinq femmes célèbres » de l’Alberta étaient des militantes dans la révolutionnaire Affaire « Personne », une cause portée devant la Cour Suprême du Canada en 1927. La décision a été rendue en 1929 par le Conseil judiciaire du Conseil privé de la Grande-Bretagne, le plus haut tribunal d’appel au Canada à l’époque. Dirigé par la juge Emily Murphy, le groupe comprenait Henrietta Muir Edwards, Nellie McClung, Louise McKinney et Irene Parlby. Ensemble, les cinq femmes ont cumulé de nombreuses années de travail actif au sein de diverses campagnes en faveur des droits de la femme remontant aux années 1880 et 1890. Elles ont joui d’une réputation au pays et, particulièrement dans l’affaire McClung, d’une réputation internationale parmi les réformateurs.


Au moment de leur victoire en 1929, les médias surnomment le groupe les « Cinq Albertaines ». Au fil du temps, comme la cause a occupé une position privilégiée dans l’histoire des femmes canadiennes, le groupe est devenu communément connu sous le nom des « Cinq femmes célèbres ». Elles en sont venues à représenter l’activisme politique d’une génération entière, y compris une campagne avant-gardiste à l’échelle nationale en faveur du suffrage des femmes.

Plus récemment, le groupe des Cinq femmes célèbres a été l’objet d’une controverse renouvelée. En effet, certains voient les « Cinq femmes célèbres » comme un symbole de modernité, de rébellion et de progrès politiques concernant les femmes et de droits de la personne, d’une façon plus générale. D’autres encore ont critiqué le groupe comme étant raciste et élitiste. Ils voient leurs réalisations ternies par des associations avec le mouvement eugénique, en particulier leur soutien aux lois qui ont conduit à la stérilisation forcée de milliers de personnes, dont un nombre disproportionné de femmes autochtones.

(Voir aussi Eugénisme : la pseudoscience qui se cache derrière une conception grossière de l’hérédité; Tommy Douglas et l’eugénisme; Stérilisation des femmes autochtones au Canada.)

Les réactions face aux « Cinq femmes célèbres » varient largement. Leur contribution au développement des droits des femmes au Canada a été reconnue en 2000 avec l’inauguration de la statue en bronze appelée « Les femmes sont des personnes! », œuvre de l’artiste d’Edmonton, Barbara Paterson, à Ottawa et à Calgary (1999). La Fondation Famous 5 est créée le 18 octobre 1996, année du 65e anniversaire de l’affaire « personne ». Son mandat est de « donner aux femmes et aux filles les moyens de mener courageusement des changements qui contribuent à une société sans frontières pour les femmes ».

Voir aussi Conseil national des femmes du Canada; Mouvements de femmes au Canada; Condition féminine; Commission royale d’enquête sur la situation de la femme au Canada; Conseil du statut de la femme; Femmes et loi; Les femmes et la loi sur les Indiens; Organisations féminines.


En savoir plus // Les femmes au Canada

//