Les Arts du Maurier Ltée/du Maurier Arts Ltd.

Les Arts du Maurier Ltée/du Maurier Arts Ltd. (Conseil du Maurier des arts d'interprétation/du Maurier Council for the Performing Arts, 1971-1988; Conseil des arts du Maurier Ltée/du Maurier Council for the Arts Ltd., 1989-1990).

Les Arts du Maurier Ltée/du Maurier Arts Ltd.

Les Arts du Maurier Ltée/du Maurier Arts Ltd. (Conseil du Maurier des arts d'interprétation/du Maurier Council for the Performing Arts, 1971-1988; Conseil des arts du Maurier Ltée/du Maurier Council for the Arts Ltd., 1989-1990). Agence de subvention existant de 1971 à 2003 et établie par la compagnie Imperial Tobacco, par la voie d'une firme de relations publiques de Toronto, The Houston Group. Ses objectifs sont d'encourager les talents canadiens et d'accroître l'intérêt du public pour les arts d'interprétation. Elle accorde des subventions à beaucoup d'organismes d'arts d'interprétation, parmi lesquels la Canadian Opera Company, l'Opéra du Québec, la Calgary Opera Association, le Festival Shaw, diverses troupes de danse, ainsi que l'Orchestre symphonique de Toronto, l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre symphonique de Vancouver, l'Orchestre symphonique de Winnipeg et plusieurs autres orchestres canadiens.

De 1977 à 1984, le conseil parraine un concours annuel s'adressant aux jeunes interprètes canadiens, appelé Les Talents du Maurier à sa première saison et Les Étoiles du Maurier par la suite. Parmi les gagnants figurent Desmond Hoebig, Gwen Hoebig, Loreena McKennitt, le Quatuor de saxophones Gerald Danovitch, Sophie Rolland et Marie-Josée Simard. En 1985, il commence à parrainer un festival international de jazz à Toronto; en 1991, il accorde aussi son soutien et prête son nom à des manifestations de ce genre à Edmonton (Jazz City), à Vancouver et à Saskatoon. (Voir aussi Festivals de jazz.).

De 1981 à 2003, Les Arts du Maurier Ltée investit plus de 60 millions de dollars dans 675 organismes artistiques du pays, y compris le montant alloué à l'aménagement d'une glacière dans le port de Toronto en un théâtre, le Maurier Theatre Centre (voir Harbourfront). Ce lieu de 400 sièges, connu à partir de 1972 sous le nom du Harbourfront Centre Theatre, sert par la suite à des manifestations musicales ainsi que théâtrales.

En octobre 2003, le Conseil des arts du Maurier est forcé de se dissoudre à cause des nouvelles lois interdisant la publicité et le parrainage par les producteurs de tabac. Deux programmes sont créés en remplacement : l'Imperial Tobacco Canada Arts Council et l'Imperial Tobacco Canada Arts Fund. Plutôt que de parrainer des événements artistiques, ces nouveaux programmes font des dons annuels d'une somme totale de 3 millions à divers groupes artistiques des domaines de la musique, de la danse, du théâtre, de la littérature, de l'opéra et des arts visuels. Le Conseil des arts du Canada d'Imperial Tobacco fait des dons de 5 000 $ à 15 000 $ à de petits groupes artistiques incorporés sans but lucratif tandis que l'Imperial Tobacco Canada Arts Fund donne de 15 000 $ à 100 000 $ à de plus grands organismes artistiques.

Bibliographie

« The Corporate money tree », Music (sept.-oct. 1980).


Lecture supplémentaire

  • 'The corporate money tree,' Music, Sep-Oct 1980