Léon Bernier

Léon Bernier. Pianiste, accompagnateur, chef d'orchestre, arrangeur, compositeur, professeur (Hull, Québec, 6 septembre 1936 - Longueuil, Québec, 11 octobre 2011). Premier prix piano (CMQ) 1954. Il étudia avec Hélène Landry au CMQ.
Léon Bernier. Pianiste, accompagnateur, chef d'orchestre, arrangeur, compositeur, professeur (Hull, Québec, 6 septembre 1936 - Longueuil, Québec, 11 octobre 2011). Premier prix piano (CMQ) 1954. Il étudia avec Hélène Landry au CMQ.


Léon Bernier

Léon Bernier. Pianiste, accompagnateur, chef d'orchestre, arrangeur, compositeur, professeur (Hull, Québec, 6 septembre 1936 - Longueuil, Québec, 11 octobre 2011). Premier prix piano (CMQ) 1954. Il étudia avec Hélène Landry au CMQ. Lauréat du Prix d'Europe (1955), il suivit des cours durant trois ans au Cons. Santa Cecilia de Rome avec Renzo Silvestri. Il gagna plusieurs prix au début des années 1950 et participa souvent aux Matinées de l'Orchestre symphonique de Québec et de l'OSM. Dès son retour en 1958, il fit de la direction d'orchestre et de nombreux arrangements pour la radio et la télévision à Québec. Il fonda en 1962 le corps de tambours et de clairons Les Diplomates (groupe de 125 musiciens qui remporta plusieurs championnats) et un ensemble de jazz de 18 musiciens. Il gagna le Grand prix du disque au Festival du disque de 1968 pour ses arrangements sur un enregistrement (Grand Prix GPS-3301) de la chanteuse Ginette Reno dont il était l'accompagnateur (1964-72).

Il poursuivit son travail à Montréal (1969) comme pianiste, arrangeur, chef d'orchestre et dir. mus. de plusieurs émissions à la télévision de la SRC, dont « Les Coqueluches », « Allo Boubou », « Zoum » et « Les Démons du midi ». Il dirigea des concerts populaires d'été à la PDA (1970-72). En 1974, il réalisa une nouvelle orchestration pour 12 musiciens de la comédie musicale Il est une saison, musique de Claude Léveillée (1965). Il a composé pour des téléthéâtres de la SRC, dont Edna, Le Vélo devant la porte, Pâques, Le Misanthrope et Coup de sang, et pour plusieurs téléromans (« Poivre et sel » de Gilles Richer, « Race de monde » et « L'Héritage » de Victor Lévy Beaulieu). Il a aussi écrit de la musique de scène pour la Compagnie Jean Duceppe, notamment pour Qui a peur de Virginia Woolf?, Le Dernier des Don Juan et Les Après-midis d'Émilie. Il a composé la musique de trois comédies musicales jouées au Théâtre de Marjolaine : Un simple mariage double, « Le Gros lot » et « Tournez chevaux de bois ». Après avoir enseigné l'accompagnement à l'Université Laval et dirigé le Stage Band de l'Université de Montréal, il commença à enseigner la musique pop (piano) à l'UQAM en 1990.


//