Lajeunesse, Joseph (Marie)

Joseph (Marie) Lajeunesse. Professeur, organiste, harpiste, violoniste, pianiste (Saint-Martin, auj. Laval, près Montréal, novembre 1818 - Chambly, près Montréal, 30 juillet 1904). Dans le but d'étudier la médecine, il entreprit des études classiques en 1839 au séminaire de Sainte-Thérèse.

Lajeunesse, Joseph (Marie)

Joseph (Marie) Lajeunesse. Professeur, organiste, harpiste, violoniste, pianiste (Saint-Martin, auj. Laval, près Montréal, novembre 1818 - Chambly, près Montréal, 30 juillet 1904). Dans le but d'étudier la médecine, il entreprit des études classiques en 1839 au séminaire de Sainte-Thérèse. On ne sait rien de ses études musicales à cette époque, sauf qu'il aurait vécu aux É.-U. de 1842 à 1846, devenant ensuite organiste à Chambly (1849-53). Le 7 janvier 1846, il épousa à Notre-Dame de Montréal Mélina Mignault et se dit alors « musicien projetant d'étudier la médecine ». De ce mariage naquirent six enfants dont trois moururent en bas âge. Ses deux filles survivantes furent Emma, née en 1847, et Cornélia, née en 1849 (ou 1854?). Devenu veuf en 1856, il s'occupa de l'éducation musicale de ses filles, chez lui d'abord puis au couvent du Sacré-Coeur, Sault-au-Récollet [Montréal], où il fut professeur de 1858 jusqu'au départ de la famille pour les É.-U. en 1865. Musicien et professeur itinérant, il accordait les pianos et réparait les instruments. De 1854 à 1859, il aurait séjourné périodiquement à Ottawa, comme professeur et dir. du choeur à l'église presbytérienne Saint Andrew's. Il voyait entre-temps à l'organisation des concerts et tournées d'Emma au Québec en 1856-57 et, plus tard, de ses deux filles, notamment à Montréal en septembre 1862 dans le but « d'aider les Dlles Lajeunesse à défrayer les dépenses qu'occasionnera leur prochain voyage à Paris, où elles se proposent d'étudier au Conservatoire ». Devant l'insuccès de ses démarches, il partira pour les É.-U. avec ses filles en 1865 et s'installera finalement à Albany, N.Y., d'où Emma partira pour Paris en 1868. Les deux filles et leur père se retrouveront en Europe vers 1870 et Joseph Lajeunesse habitera Londres ou Paris jusqu'en 1879. De retour au Canada, il habita d'abord Saint-Jean, Québec, puis Chambly où Emma avait fait l'acquisition d'une villa à son intention. Il était alors connu sous le nom de Lajeunesse dit Saint-Louis.


Lecture supplémentaire

  • Legendre, Napoléon. Albani, Emma Lajeunesse (Quebec City 1874)

    Albani, Emma. Forty Years of Song (London, Toronto 1911)

    Massicotte, Édouard-Zotique. 'La famille d'Albani,' BRH, vol 37, Nov 1931

    Charbonneau, Hélène. L'Albani (Montreal 1938)