Jim Leech

James William Leech, dit « Jim », C.M., C.D., dirigeant de fonds de pension, entrepreneur en services financiers et leader d’organisations philanthropiques (né le 12 juin 1947 à Saint‑Boniface, au Manitoba). Jim Leech a été président et chef de la direction du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario de 2007 à 2014. Il a contribué à faire de ce régime l’un des plus importants au monde et le plus performant sur le plan du rendement de ses investissements et de la satisfaction de ses membres. Il a également travaillé avec des groupes caritatifs et a conseillé les gouvernements fédéral et provincial. Il a, par ailleurs, longtemps joué un rôle dans la gouvernance de l’Université Queen’s, dont il est aujourd’hui chancelier. Il est membre du conseil d’administration de l’organisation à but non lucratif Historica Canada, éditrice de L’Encyclopédie canadienne.

Veuillez cliquer ici pour consulter les définitions des termes clés utilisés dans cet article.



Jeunesse et formation

Jim Leech grandit dans une famille de militaires. Son père est officier général des Forces armées canadiennes. Il passe une grande partie de sa jeunesse sur des bases militaires. Il est scolarisé dans différents établissements à Kingston, à Ottawa et à Camp Petawawa, en Ontario, ainsi qu’à Edmonton, en Alberta.

Jim Leech fréquente ensuite le Collège militaire Royal Roads et le Collège militaire royal du Canada (CMR). À Royal Roads, il est commandant de l’Escadre des élèves‑officiers et participe à des compétitions intercollégiales en ski alpin et en water‑polo. Le programme de deux ans du Royal Roads s’intègre dans un diplôme de quatre ans au CMR (voir Collèges militaires et d’état‑major). En 1968, le jeune homme obtient un baccalauréat ès sciences avec distinction, en mathématiques et en physique, au CMR, où il pratique également activement le rugby. À la fin de ses études, il reçoit le prix de l’Armée canadienne et le prix du Club du CMR, Direction de Toronto.

Après l’obtention de son diplôme de premier cycle, Jim Leech est nommé officier dans l’armée, au sein du Corps des transmissions royal du Canada. Il sert au QG du 4e Groupe‑brigade mécanisé du Canada et au Royal 22e Régiment, en Allemagne, au sein des forces de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. Il prend sa retraite de l’armée avec le grade de capitaine et reprend ses études à l’Université Queen’s où il obtient, en terminant premier de sa promotion, une maîtrise en administration des affaires, en 1973.

Jim Leech suit également une formation à l’Institut des administrateurs de sociétés dont il sort diplômé en 2003.

Début de carrière

Après l’obtention de sa maîtrise en administration des affaires, Jim Leech intègre Commerce Capital Corporation, une entreprise qui œuvre dans le secteur des services financiers et de l’immobilier. Au cours des six années suivantes, il occupe des postes de cadre supérieur, dans cette société, à Montréal, à Toronto et à Calgary. En 1979, il est embauché par Unicorp Canada Corporation, l’une des premières banques d’affaires cotées au Canada. En 1983, il en devient président et conduit une stratégie très offensive d’acquisitions au Canada et aux États‑Unis. Après le rachat d’Union Energy Inc., il en occupe également le poste de président et en supervise la transformation en l’une des plus importantes entreprises intégrées dans le secteur de l’énergie en Amérique du Nord, avec des activités dans l’exploration et l’extraction pétrolière et gazière, dans la commercialisation du gaz, dans les pipelines, ainsi que dans le stockage et le transport du gaz. (Voir aussi Gaz naturel au Canada.)

Au cours des années 1990, Jim Leech dirige les entreprises technologiques en démarrage DISYS et Kasten Chase Applied Research. Sous sa houlette, ces deux sociétés atteignent un stade de leur développement où elles commencent à gagner de l’argent.

Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario

En 2001, Jim Leech envisage de prendre sa retraite. Cependant, Claude Lamoureux, président et chef de la direction du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario (RREEO), réussit à le faire changer d’avis. Il lui demande de diriger Teachers' Private Capital, la division d’investissement dans des sociétés fermées du RREEO. Il le convainc que ses antécédents en matière de fusions, d’acquisitions et d’opérations commerciales sont exactement ce dont la branche capital‑investissement du régime a besoin. Avec Jim Leech aux commandes, Teachers' Private Capital passe d’une valeur de 2 milliards de dollars à plus de 20 milliards de dollars, avec des investissements dans le monde entier. En 2007, il devient président et chef de la direction du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario. Lorsque lui‑même prend sa retraite en 2014, le RREEO est devenu, à 140 milliards de dollars, le régime de retraite monoprofessionnel le plus important au pays, avec des opérations dans le monde entier et un excédent financé.

Après sa retraite, Jim Leech est nommé conseiller spécial du ministre des Finances de l’Ontario. À ce poste, il est notamment chargé d’examiner la durabilité des régimes de retraite provinciaux du secteur de l’électricité.

The Third Rail: Confronting Our Pension Failures

En 2013, Jim Leech et la journaliste Jacquie McNish coécrivent un livre sur la réforme des retraites paru sous le titre The Third Rail: Confronting Our Pension Failures. L’ouvrage lance un avertissement, prédisant l’effondrement du système des retraites canadien si les politiciens et les responsables économiques ne procèdent pas à des changements majeurs. Le Toronto Star parle du livre comme d’une « lecture essentielle pour tous les décideurs ». Il connaît un succès commercial important et remporte le National Business Book Award en 2014.

Activités communautaires

En mai 2014, Jim Leech participe à une expédition à ski, dans l’Arctique, en compagnie d’anciens combattants victimes de blessures et de chefs d’entreprise. Le groupe parcourt environ 100 km à ski depuis l’île King Christian, au Nunavut, en direction du Nord, jusqu’au pôle magnétique. L’expédition, organisée par la Fondation La Patrie gravée sur le cœur, a pour objectif de collecter des fonds pour la cause des anciens combattants souffrant de trouble de stress post‑traumatique et de mieux faire connaître leur situation.

En tant que conseiller spécial du premier ministre Justin Trudeau, Jim Leech consacre une partie de son temps, en 2017, à contribuer à l’établissement de la Banque de l’infrastructure du Canada. Ce nouvel établissement bancaire a pour objectif d’offrir des solutions innovantes de financement pour des projets d’infrastructures.

Jim Leech préside le conseil d’administration de la Mastercard Foundation, l’une des plus importantes fondations au monde, ayant principalement pour objet la subsistance des jeunes en Afrique et au sein des collectivités autochtones au Canada. Il est également président émérite de la Toronto General & Western Hospital Foundation et président de l’Institute for Financial Sustainability.

Activités auprès de l’Université Queen’s

Jim Leech a été membre de deux organes dirigeants de l’Université Queen’s : son conseil d’administration et son conseil universitaire. Il a également été président du conseil consultatif de la Smith School of Business. En juillet 2014, il devient le 14e chancelier de l’Université. Cette fonction essentiellement protocolaire est la fonction la plus élevée au sein de l’organisation.

Distinctions et récompenses

En 2012, Jim Leech reçoit la médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II pour son travail avec la Fondation La Patrie gravée sur le cœur. En 2014, le gouverneur général le nomme membre de l’Ordre du Canada. La citation accompagnant cette distinction rend hommage à ses innovations dans la gestion des pensions, à ses écrits sur le financement des retraites et à ses activités communautaires. Toujours en 2014, le 32e Régiment de transmissions en fait son colonel honoraire. En 2017, il prend sa place sur le mur d’honneur du Collège militaire royal du Canada dont il reçoit un doctorat honoris causa en sciences juridiques en 2019. Il se voit également remettre, cette même année, la Décoration des Forces canadiennes en reconnaissance de ses années de service dans l’armée canadienne.


Mots clés : Jim Leech

Acquisition

On parle d’acquisition lorsqu’une entreprise devient propriétaire ou prend le contrôle d’une autre entreprise.

Infrastructure

Les travaux publics (tels que les autoroutes, les ponts et les égouts) d’un pays, d’une province ou d’une région. Les infrastructures sont souvent financées et gérées par le gouvernement.

Banque d’affaires

Banque spécialisée dans les prêts et les financements à destination des grandes entreprises.

Fusion

Combinaison de deux ou plusieurs entreprises pour en former une seule.

Capital investissement/Capital privé

Il s’agit d’une classe d’investissements portant sur des biens non cotés. Les investisseurs investissent directement dans des entreprises privées ou achètent des entreprises publiques en les privatisant.

Lecture supplémentaire

  • Jim Leech et Jacquie McNish, The Third Rail: Confronting Our Pension Failures (2013).

Liens externes