Barney Hartman

Bernard Conrad Hartman, C.M., tireur au skeet (pigeons d’argile), pilote (né le 2 novembre 1916 à Swan River, au Manitoba; décédé le 30 octobre 2016 à Ottawa, en Ontario). Barney Hartman était considéré comme le meilleur tireur au skeet au monde. Chez les amateurs, il a remporté une médaille d’argent et quatre médailles de bronze lors de compétitions internationales et a été champion du Canada au calibre 12 pendant sept années consécutives. Au cours de sa carrière, il s’est approprié près de 30 records du monde dans différentes catégories, aussi bien chez les amateurs que chez les professionnels. En tant que professionnel, il a affiché, à 9 reprises sur une période de 12 ans, la meilleure moyenne mondiale annuelle. Il a, un jour, réussi à abattre, consécutivement, une série de 2 002 cibles d’argile sans en manquer une seule et a atteint un taux de réussite en carrière dépassant 99 %. Membre de l’Ordre du Canada, il a été intronisé dans de nombreux temples de la renommée, notamment le Panthéon des sports canadiens, le Temple de la renommée des sports des Forces armées canadiennes et le Manitoba Sports Hall of Fame.



Jeunesse

Fils unique d’un vendeur de quincaillerie, Barney Hartman passe son enfance dans différentes fermes familiales au Manitoba et en Saskatchewan. Adolescent, il décide de devenir pilote et, trois ans après avoir intégré l’ARC en tant que mécanicien, il est accepté dans une formation de pilote. Il apprend à tirer très jeune, mais ne commence à s’adonner au tir au skeet qu’au début de la trentaine, alors qu’il est stationné sur une base de l’ARC au Labrador. Il dira, plus tard, à l’occasion d’une entrevue : « J’ai été transféré à Goose Bay en 1947 et, en dehors des heures où nous étions de service, il n’y avait pas grand‑chose à faire pour se divertir. J’ai donc décidé de construire un stand de tir au skeet et, en compagnie d’Américains qui étaient stationnés là, j’ai commencé à m’adonner à cette activité. Au bout de deux ans, je me suis rendu compte que j’avais un niveau suffisant pour participer à des compétitions. »

Carrière de tireur chez les amateurs

Barney Hartman participe à sa première compétition, dont il sort vainqueur, chez les amateurs à Halifax en 1949. En 1959, il remporte une médaille de bronze aux Jeux panaméricains et est nommé athlète de l’année d’Ottawa. Entre 1961 et 1963, il met la main sur une médaille d’argent et sur quatre médailles de bronze lors de compétitions internationales. Entre 1956 et 1962, soit pendant sept années consécutives, il détient le titre de champion du Canada au calibre 12.

Carrière de tireur chez les professionnels

Barney Hartman prend sa retraite de l’armée de l’air en 1963, après avoir atteint le rang de chef d’escadron et accumulé plus de 5 000 heures de vol. Il passe professionnel en 1963 et domine les compétitions internationales de tir au skeet pendant plus de 10 ans, affichant la meilleure moyenne annuelle mondiale à 9 reprises sur une période de 12 ans. Il établit plusieurs records mondiaux : au calibre .410 en 1966, au calibre 12 en 1968, au calibre 28 en 1969 et au calibre 20 en 1971. Il est également champion du monde, dans l’épreuve combinée, tous les ans de 1968 à 1971. Quatre fois, dans sa carrière professionnelle, il réalise une carte parfaite de 100 × 100 au calibre .410. Il est sélectionné 16 fois dans l’équipe de la National Skeet Shooting Association all‑American et en est le capitaine à 10 reprises. Au cours de sa carrière, il a détenu, seul ou conjointement, 30 records du monde aux calibres 12, 20, 28 et .410 ainsi qu’au concours combiné.

Même dans un sport qui exige, par nature, une grande précision, Barney Hartman se montre d’un perfectionnisme hors du commun. Il fait preuve d’une très grande capacité d’innovation, concevant des outils et des équipements spéciaux et utilisant des projectiles fabriqués à partir d’une grande diversité de matériaux. Il modifie toutes les armes dont il se sert et porte, selon les conditions, quelque 300 types de lunettes de tir différents. Il est également l’un des premiers adeptes de la visualisation guidée en tant que technique psychologique sportive. Sa fille déclare, à cet égard, à l’Ottawa Citizen en 2016 : « En compétition, il ne tirait pas contre ses adversaires, il se battait contre lui‑même. C’était une personnalité véritablement très zen! »

Barney Hartman publie, en 1967, un manuel pédagogique : Hartman on Skeet. Il forme et encadre de nombreux jeunes tireurs, notamment Susan Nattrass (gagnante en 1981 du trophée Lou‑Marsh) et John Primrose.

Distinctions

  • Membre, National Skeet Shooting Association (NSSA) Hall of Fame (1976)
  • Membre, Temple de la renommée des sports des Forces armées canadiennes (1976)
  • Membre, Panthéon des sports canadiens (1980)
  • Membre, Temple de la renommée des sports d’Ottawa (1983)
  • Membre, Ordre du Canada (1998)
  • Médaille du jubilé d’or de la reine Élisabeth II (2002)
  • Médaille du jubilé de diamant de la reine Élisabeth II (2012)
  • Membre, Manitoba Sports Hall of Fame (2013)