Frank Gehry

Frank Owen Gehry (né Goldberg), C.C., architecte (né le 28 février 1929 à Toronto, en Ontario). Vainqueur du prestigieux prix Pritzker d’architecture et compagnon de l’ Ordre du Canada, Frank Gehry est l’un des architectes les plus reconnus de la planète. Il a à son actif des édifices publics et privés aux États-Unis, en Europe et en Asie. Dans la deuxième moitié du 20e siècle, il était devenu, à l’échelon planétaire, l’un des architectes au style le plus reconnaissable et l’un de ceux dont on parlait le plus, faisant indéniablement partie de la poignée de bâtisseurs dont les projets, largement publicisés, avaient réintroduit l’architecture dans le discours collectif. Pour Frank Gehry, le siècle a culminé avec la désignation du musée Guggenheim comme « bâtiment du siècle ». Comme le note Mildred Friedman: « Plus que tout autre architecte de sa génération, Frank Gehry est un novateur dont la vision va au-delà de l’esthétique communément acceptée et des contraintes techniques de l’architecture du 20e siècle. »



Frank Gehry
La carrière de l'architecte Frank Gehry s'étend sur une quarantaine d'années au cours desquelles il conçoit des édifices privés et publics en Amérique du Nord, en Europe et en Asie.
(photo d'Eric Peter Arnell; avec la permission de Gehry Partners, LLP)

Formation et début de carrière

Frank Gehry grandit à Toronto et s’installe avec sa famille à Los Angeles à l’âge de 17 ans. Il obtient un baccalauréat en architecture de la University of Southern California en 1954, et étudie l’urbanisme à la Graduate School of Design de la Harvard University.

Chacun des projets entrepris par Gehry Partners, l’entreprise qu’il a créée à Los Angeles en 1962, est conçu et dirigé personnellement par Frank Gehry. Lors de ses premières années de pratique professionnelle en tant qu’architecte, à la fin des années 1950 et au début des années 1960, son travail se caractérise par la qualité de sa planification et par sa beauté, ce qui lui vaut d’être considéré par ceux qui le connaissent comme un authentique talent. En 1969, il lance Easy Edges, une ligne de meubles fabriqués à partir de carton ondulé qui devient l’un de ses premiers succès.

Ce n’est toutefois que dans les années 1970 que Frank Ghery s’aventure dans un territoire totalement inconnu par le biais d’une audacieuse expérience architecturale : son propre petit bungalow rose de Santa Monica qui devient un laboratoire dans lequel il peut tout essayer, ce dont il ne se prive pas d’ailleurs. Frank Gehry déplace les murs et en ajoute, mettant le regard au défi de déterminer lesquels sont les anciens et lesquels sont les nouveaux et de distinguer l’intérieur de l’extérieur. Il utilise des matériaux courants, tels que des clôtures à mailles métalliques, comme éléments architecturaux, une innovation qui devient rapidement une marque de fabrique de son travail. Depuis lors, il s’évertue avec obstination à renverser les nombreux obstacles à la libre expression architecturale, les ordinateurs et les logiciels spécialisés ainsi que les gens qui savent les mettre en œuvre lui offrant, à partir de 1989, la liberté tant attendue de faire émerger des moyens toujours plus créatifs de délimiter l’espace.

La maison de Frank Gehry
La maison de Frank Gehry à Santa Monica en Californie.
Wiki Commons

Architecte du siècle

Le musée Guggenheim à Bilbao au Pays basque espagnol est le projet qui vaut à Frank Gehry sa réputation internationale. La conception de ce bâtiment, achevé en 1997, se distingue par une utilisation remarquable de formes fragmentées, curvilignes et ondulées habillées de verre, de titane et de calcaire. Ce bâtiment est largement considéré comme un chef-d’œuvre et l’architecte américain Philip Johnson l’a décrit comme « l’édifice le plus important de notre époque ».

C’est également ce projet qui est à l’origine de ce qu’on a appelé « l’effet Bilbao ». Il a remporté un tel succès auprès du public que les touristes et les amateurs d’architecture ont envahi la petite ville pour venir admirer la réalisation de Frank Gehry. Le Guggenheim de Bilbao est le parfait exemple de l’impact du choix d’un architecte connu, tel que Frank Gehry, afin d’attirer les visiteurs par milliers, d’où le terme d’« effet Bilbao ». Des musées et d’autres institutions culturelles et publiques, partout dans le monde, suivent cet exemple, dans l’espoir de connaître le même succès que le Guggenheim de Bilbao.

Le Walt Disney Concert Hall de Los Angeles en Californie, construit en 2003, et ses formes ondulantes en acier inoxydable ressemblant à des voiles déployées hissées en haut d’un mât, la rénovation du Musée des Beaux-arts de l’Ontario à Toronto avec sa façade sud d’un bleu éclatant et ses escaliers intérieurs et extérieurs en spirale ainsi que le Biomuseo, construit en 2013 à Panama au Panama, qu’il est impossible de ne pas remarquer avec ses couleurs lumineuses spectaculaires comptent parmi les projets les plus emblématiques de Frank Gehry. Il est également l’auteur du plan d’urbanisme de « Zee Town », la petite ville conçue pour héberger les quelque 10 000 employés de Facebook sur un lotissement d’environ 80 hectares à proximité du siège social de l’entreprise à Menlo Park en Californie. On lui doit un autre plan d’urbanisme, celui d’un nouveau quartier mixte à Los Angeles en Californie devant comprendre des appartements, des restaurants, des magasins et une esplanade centrale connue sous le nom de « porte d’accès au Sunset Strip ».

Encore aujourd’hui, Frank Gehry continue à utiliser le processus de conception mis en œuvre lors de la rénovation de sa propre maison. Pour lui, il s’agit de tout voir d’un œil neuf et de percevoir le potentiel d’extraordinaire dans ce qui était regardé jusqu’ici comme étant ordinaire. Son style personnel, qui allie un intérêt pour la matérialité et les formes expressives, est considéré comme emblématique de son travail. Les bâtiments ainsi créés sont habituellement composés de volumes discontinus modelés par des toits curvilignes ondulant librement. Frank Gehry utilise souvent des panneaux de métal en acier inoxydable ou en titane pour le placage. Cette technique aboutit à toute une série d’édifices qui ne ressemblent en rien aux productions de la conception traditionnelle de l’architecture, certains d’entre eux semblant même défier les lois de la gravité et les capacités humaines à modeler des structures.


Conception

Au cours de sa carrière, Frank Gehry poursuit divers projets de conception subsidiaires. De 1969 à 1973, il produit sa ligne de mobilier Easy Edges, conçue à partir de couches de carton ondulé. Easy Edges est un des premiers exemples de l’intérêt de Frank Gehry envers l’utilisation dans ses œuvres de matériaux ordinaires et préfabriqués. En 1992, il lance sa ligne de mobilier Bentwood comprenant des tables élégantes, des chaises et des poufs fabriqués à partir de lattes de bois d’abord mouillées puis courbées, une technique qui trouve son origine des arts et de l’artisanat autochtones du nord-ouest du Pacifique (voir Art autochtone de la côte nord-ouest).

De 1984 à 1986, Frank Gehry conçoit une série de lampes en forme de poisson à partir de fil moulé sur lequel il colle des morceaux de plastique. Ces premières œuvres mènent à des sculptures publiques plus grandes comme Standing Glass Fish (1986) pour le Minneapolis Sculpture Garden à Minneapolis, au Minnesota et Fish Sculpture (1989-1992) pour La Vila Olímpica del Poblenou à Barcelone, en Espagne. En plus de collaborer avec Tiffany and Co. sur six collections de bijoux, on commande aussi à Frank Gehry la conception du trophée officiel de la Coupe du monde de hockey.

Frank Gehry effectue périodiquement la conception d’expositions muséales et d’installations, de même que la création de décors de théâtre. Il conçoit la présentation d’un certain nombre d’expositions phares au Los Angeles County Museum of Art, y compris Treasures of Tutankhamun (1978), The Avant-Garde in Russia (1980) et  Degenerate Art : The Fate of the Avant-Garde in Nazi Germany (1991). Il poursuit en concevant The Art of the Motorcycle (1998) au Solomon R. Guggenheim Museum à New York.

Relativement à la création de décors de théâtre, en 2012 Frank Gehry conçoit les décors d’une production de Don Giovanni de Mozart par l’Orchestre philharmonique de Los Angeles au Walt Disney Concert Hall au centre-ville de Los Angeles (un édifice que Frank Gehry a lui-même conçu et pour lequel il est reconnu mondialement). En 2014, il signe également la scénographie pour un hommage de l’Orchestre symphonique de Chicago à la vie et aux œuvres de Pierre Boulez, un compositeur et chef d’orchestre avant-gardiste français.

Enseignement et expositions

En 1982, 1985, 1988, 1989 et 1999, Frank Gehry occupe la chaire d’architecture William B. and Charlotte Shepherd Davenport de la Yale University et, en 1984, la chaire Eliot Noyes de la Harvard University. De 1996 à 1997, il est chercheur invité de l’Institut fédéral suisse de technologie, à Zurich. Ses réalisations lui permettent de remporter plus de cent récompenses de l’American Institute of Architects (AIA), tant nationales que régionales.

De grandes expositions de dessins, de modèles et d’autres documents sur les œuvres de Frank Gehry sont montés au Philadelphia Museum of Art (1992), le Musée d’art moderne de New York (1992), le Solomon R. Guggenheim Museum (2001), le Guggenheim Bilbao (2002), le Jewish Museum à New York (2010) et le Centre Pompidou, à Paris, en France (2014). En 2015, une rétrospective de l’ensemble de son œuvre est montée par le Los Angeles County Museum of Art.

Les travaux de la firme Gehry Partners ont fait l’objet de nombreux articles dans des journaux et magazines nationaux et internationaux ainsi que de multiples présentations dans les principales revues spécialisées nationales et internationales. Ses dessins et modèles architecturaux ont été exposés dans les plus grands musées du monde entier.

Distinctions et récompenses

Membre, American Institute of Architects (AIA) (1974)

Prix Arnold W. Brunner Memorial Prize d’Architecture, de l’Académie américaine des arts et des lettres (1977)

Membre, Académie américaine des arts et des lettres (1987)

Prix d’architecture Pritzker, Fondation Hyatt (1989)

Membre, American Academy in Rome (1989)

Membre, American Academy of Arts and Sciences (1991)

Prix Wolf (art), Fondation Wolf (1992)

Prix Praemium Imperiale, Japan Art Association (1992)

Académicien, National Academy of Design (1994)

Prix Dorothy and Lillian Gish, Dorothy and Lillian Gish Prize Trust (1994)

Consul honoraire, ville de Bilbao (1997)

Prix Frederick Kiesler, Fondation Frederick Kiesler (1998)

Académicien honoraire, Académie royale des arts (1998)

Médaille d’or, Institut royal d’architecture du Canada (1998)

Chancelier, ville de Bilbao (1998)

Médaille nationale des arts, National Endowment for the Arts

Médaille d’or de l’AIA, American Institute of Architects (1999)

Médaille de mérite Lotos, The Lotos Club (1999)

Médaille d’or, Institut royal des architectes britanniques (2000)

Compagnon, Ordre du Canada (2002)

Prix Woodrow Wilson du service public, Woodrow Wilson International Institute for Scholars (2004)

Médaille présidentielle de la liberté, Président des États-Unis (2016)

Intronisé, Temple de la renommée du Canada (2019)

 

Doctorats honorifiques

Doctorat en arts visuels, Institut des arts de Californie (1987)

Doctorat en beaux-arts, École de design de Rhode Island (1987)

Doctorat en ingénierie, Université technique de Nouvelle-Écosse (1987)

Doctorat en beaux-arts, Institut des arts Otis (1989)

Doctorat en sciences humaines, Occidental College (1993)

Doctorat en sciences humaines, Whittier College (1995)

Maîtrise honorifique en architecture, Institut d’architecture de la Californie du Sud (1996)

Doctorat en architecture, Institut d’architecture de la Californie du Sud (1997)

Doctorat en droit, Université de Toronto (1998)

Doctorat en arts, Université Harvard (2000)

Doctorat en beaux-arts, Université de la Californie du Sud (2000)

Doctorat en beaux-arts, Université Yale (2000)

Doctorat en beaux-arts, École de l’Institut des arts de Chicago (2004)

Doctorat en beaux-arts, Université Princeton (2013)

Doctorat en musique, Julliard School (2014)

Doctorat en design, Université de technologie à Sydney (2015)

Doctorat en lettres, Université d’Oxford (2017)

The Rubik's Cube is the most popular puzzle toy. Read the beginner's solution guide to learn how to solve it easily.


En savoir plus // Frank Gehry