Expédition Hudson 70

L'expédition a été entreprise pour donner aux scientifiques du Canada et d'autres pays l'occasion d'approfondir leur études sur l'océanographie et la biologie de l'Atlantique Sud, du Pacifique et de l'Arctique. Plus de 120 scientifiques prennent part à l'expédition, parmi lesquels Cedric R.


Expédition Hudson 70

 En 1970, le n.s.c. Hudson termine la première circumnavigation des Amériques lors de l'expédition Hudson 70. Le bateau quitte Halifax en novembre 1969 et vogue vers le sud de l'Atlantique en direction des fjords chiliens et du cap Horn où il séjourne deux mois pour y effectuer des travaux. Il remonte le Pacifique du sud au nord et arrive à Vancouver en juin 1970. Après avoir passé quelque temps à faire des recherches au large de la côte canadienne et dans la MER DE BEAUFORT, le Hudson traverse le PASSAGE DU NORD-OUEST pour revenir à Halifax en novembre 1970.

L'expédition a été entreprise pour donner aux scientifiques du Canada et d'autres pays l'occasion d'approfondir leur études sur l'océanographie et la biologie de l'Atlantique Sud, du Pacifique et de l'Arctique. Plus de 120 scientifiques prennent part à l'expédition, parmi lesquels Cedric R. MANN, George L. PICKARD, et William M. CAMERON, et recueillent une foule de renseignements. L'expédition permet de décrire d'une manière exhaustive l'océanographie et la biologie des fjords chiliens, puis d'établir une comparaison avec les fjords de la Colombie-Britannique et de la Norvège. Elle vise aussi à mesurer l'intensité du courant circumpolaire antarctique à son passage entre l'Amérique du Sud et l'Antarctique, à étudier la structure géophysique du fond de la mer au large de la côte Ouest canadienne, travaux dont l'ampleur s'intensifiera considérablement au cours des années subséquentes, et à effectuer la première description complète de la géologie marine de la mer de Beaufort.