Étourneau

Au début de l'automne, les nouvelles plumes de l'Étourneau sansonnet portent des marques de couleur chamois à leur extrémité. Au fur et à mesure que le bout des plumes s'use durant l'automne et l'hiver, ces taches disparaissent et, au printemps, l'étourneau revêt alors un plumage iridescent.

Étourneau, répartition de l
Étourneau sansonnet
Originaire d'Europe, cet oiseau s'est étendu dans le monde entier. Il s'approprie les nids (placés dans des cavités) de nombreuses espèces d'oiseaux indigènes (Corel Professional Photos). Pour entendre le cri de l'Étourneau sansonnet, cliquez sur le bouton \u00ab Son \u00bb (avec la permission de Monty Brigham, Bird Sounds of Canada).

Étourneau

Nom commun donné à certaines espèces d'oiseaux d'une famille de l'Ancien Monde, les Sturnidés, qui compte 114 espèces réparties principalement sous les tropiques. Deux de ces espèces ont été introduites au Canada : l'Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) et le Martin huppé (Acridotheres cristatellus).

Étourneau sansonnet

Au début de l'automne, les nouvelles plumes de l'Étourneau sansonnet portent des marques de couleur chamois à leur extrémité. Au fur et à mesure que le bout des plumes s'use durant l'automne et l'hiver, ces taches disparaissent et, au printemps, l'étourneau revêt alors un plumage iridescent. Cette espèce, qui a été introduite depuis l'Europe, s'est implantée avec succès partout dans le monde, probablement grâce à son régime alimentaire omnivore et à sa capacité de s'adapter à la vie à proximité des hommes.

Les Étourneaux sansonnets de l'Amérique du Nord sont issus de deux groupes, l'un de 60 individus et l'autre de 40, introduits à New York en 1890 et en 1891 respectivement. Ils se sont disséminés par la suite et ont étendu leur aire vers la côte du Pacifique et jusqu'au centre du Canada.

Martin huppé

Introduite à Vancouver vers 1900 depuis le Sud-Est asiatique, cette espèce ne s'est pas largement répandue. C'est un oiseau trapu, presque entièrement noir sauf le bout de la queue, qui est blanc, et les ailes, qui portent des taches blanches. Des plumes hérissées à partir de la base de son bec jaunâtre forment une huppe frontale, qui est plus grande chez les mâles.


En savoir plus

Liens externes