Dubois, Jean-Baptiste

Jean-Baptiste (Alphonse) Dubois. Violoncelliste, chef d'orchestre, professeur (Gand, Belgique, 19 janvier 1870 - Montréal, 4 juillet 1938). Premier prix violoncelle (Cons. de Gand) 1890. Ses professeurs de violoncelle au Cons. de Gand furent Jean-Baptiste Rappé et Jules de Swert.

Dubois, Jean-Baptiste

Jean-Baptiste (Alphonse) Dubois. Violoncelliste, chef d'orchestre, professeur (Gand, Belgique, 19 janvier 1870 - Montréal, 4 juillet 1938). Premier prix violoncelle (Cons. de Gand) 1890. Ses professeurs de violoncelle au Cons. de Gand furent Jean-Baptiste Rappé et Jules de Swert. Trop jeune pour être admis dans la classe supérieure, il se fit entendre hors-concours et obtint une mention honorable. Membre d'un orchestre de variétés et de celui du théâtre municipal de Gand (1883-84), il fut aussi professeur au Cons. de cette ville (1885-91). À l'invitation d'Ernest Lavigne, il vint à Montréal en 1891 pour se joindre à l'orchestre du parc Sohmer à titre de violoncelle solo et de sous-chef (1891-94). Après avoir été violoncelle solo à l'Opéra français de Montréal (1893-96), il séjourna brièvement à Amsterdam avant de revenir au Canada où il se fixa définitivement (1896). Ce fut le début d'une activité intense comme soliste, chambriste, chef d'orchestre et professeur. Il enseigna au collège de Montréal et fut de nouveau sous-chef au parc Sohmer. À l'OSM de Couture (1896) puis à celui de Goulet (1898-1910), il fut violoncelle solo et joua souvent comme soliste, sauf la saison 1903-04 alors qu'il fut violoncelle solo de l'OS de Cincinnati. Membre du Trio Haydn (1896-98) avec le violoniste J.-J. Goulet et le pianiste Émery Lavigne, il succéda à Rosario Bourdon comme violoncelle du Trio Mendelssohn (1905-06). En 1907, il forma le Trio Beethoven avec Albert Chamberland et Maria Heynberg. Il fonda le Quatuor à cordes Dubois dont il fut membre durant toute son existence (1910-38). À diverses périodes, il fut chef d'orchestre de la Montreal Amateur Orchestral Society (1904-05), de l'Assn symphonique de Montréal à la Canadian Academy of Music (1914) et de la Symphonie Dubois (1916-17). Il fut professeur au McGill Cons. à sa fondation (1904) ainsi qu'au Cons. national de Montréal à partir de 1906 et à la Canadian Academy of Music (1914). Il fut fondateur et dir. des Cours de solfège de la province de Québec (1898-1903), destinés au grand public, et il forma de nombreux élèves dont Rosario Bourdon, Hermann Courchesne, Suzette Forgues, Napoléon Dansereau, Roland Leduc, Brahm Sand et son propre fils Jules (Montréal, 1902 - 1977), qui fut membre de nombreux orchestres, prof. de violoncelle et de solfège, et devint dir. des Cours publics fondés par son père. On lui doit une Théorie élémentaire de musique (Montréal 1961) / Elementary Music Treatise (Montréal 1962). Ses archives ont été déposées à la BN du Q.

J.-B. Dubois a écrit quelques oeuvres dont une Élégie pour violoncelle et piano (Édition belgo-canadienne v. 1925). Il était le beau-père de Louis-Honoré et Rosario Bourdon et son fils Jules était leur demi-frère.

J.-B. Dubois a enregistré quelques titres pour HMV et Starr dont la liste se trouve dans En remontant les années.