Dératisation en Alberta



Rat brun

Dératisation en Alberta

La dératisation en Alberta est gérée et coordonnée par le ministère de l'Agriculture de l'Alberta et de l'Alimentation. Elle fut établie en 1950 pour éliminer les surmulots (Rattus norvegicus; voir RAT) qui avaient été introduits sur la côte Est de l'Amérique du Nord en 1775 et s'étaient propagés vers l'ouest. Les rats ont atteint la Saskatchewan vers 1919 et se sont déplacés vers le nord-ouest à raison d'environ 24 km par année. On a signalé leur présence pour la première fois sur une ferme située à la frontière est de l'Alberta en 1950 et, dès l'automne de 1951, on confirmait 30 infestations de rats sur 180 km le long de la frontière est de l'Alberta. L'Agricultural Pests Act de l'Alberta (1942) autorisait le ministre de l'Agriculture à désigner nuisible tout animal susceptible de ravager les récoltes ou de décimer le bétail. Il déclara que les propriétaires terriens et les municipalités devaient détruire les animaux nuisibles pour les empêcher de s'établir. Une zone tampon fut érigée le long de la frontière de la Saskatchewan, entre le Montana et Cold Lake. Les spécialistes municipaux de la lutte contre les ravageurs, appuyés par un programme d'éducation publique et un programme d'empoisonnement des rats pris en charge par une entreprise privée en 1952-1953, ont détruit toutes les infestations trouvées. En 1954, le ministère de l'Agriculture acceptait de payer 50 p. 100 des salaires et des dépenses des spécialistes municipaux de la lutte contre les ravageurs embauchés à plein temps par les municipalités situées le long de la frontière est. En 1975, il porta sa contribution à 100 p. 100. Le coût de la dératisation passa de 50 000 $ en 1969-1970, à 350 000 $ en 2006-2007. Des barrières naturelles comme les collines du Cyprès au sud, les montagnes Rocheuses à l'ouest et la forêt boréale au nord, ont stoppé la migration des rats en Alberta. Le nombre d'infestations s'élevait à 637 entre 1956 et 1959 pour ensuite chuter entre 1960 et 1980, période où le nombre variait de 36 à 216. L'année 2002 fut la première pendant laquelle l'Alberta ne répertoria aucune infestation de rats. Entre 2002 et 2007, il n'y eut que deux infestations signalées. En Alberta, il est illégal pour quiconque, exception faite des instituts de recherche détenant des permis en règle, d'importer, de posséder ou de transporter des rats vivants, même des rats blancs de laboratoire. L'Alberta fut la première province à se dire débarrassée des rats.