Départements de musique de l'université Dalhousie/Dalhousie University

Université Dalhousie/Dalhousie University, Halifax, N.-É. Université non confessionnelle fondée en 1818 par le neuvième comte de Dalhousie, lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse. L'Université de Dalhousie décerna son premier B.A. en 1866.

Départements de musique de l'université Dalhousie/Dalhousie University

Université Dalhousie/Dalhousie University, Halifax, N.-É. Université non confessionnelle fondée en 1818 par le neuvième comte de Dalhousie, lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse. L'Université de Dalhousie décerna son premier B.A. en 1866. Après son affiliation à Dalhousie (1889), le Halifax Cons. offrit le diplôme de licence et le grade de B.Mus., tout comme la Maritime Academy of Music par la suite (1934-54). Les deux écoles de musique fusionnèrent en 1954 sous le nom de Maritime Conservatory of Music, et l'affiliation à Dalhousie se poursuivit jusqu'en 1962.

Entre 1949 et le début des années 1960, Harold Hamer s'occupa de l'organisation des classes et des auditions à Dalhousie. Les cours facultatifs en histoire de la musique débutèrent en 1961, et, le dépt de musique fut créé en 1968 grâce à l'action de David Wilson. L'éducation musicale et l'interprétation y tenaient une large place, et le grade de B.Mus.Éd. (interprétation, général) était octroyé. Les directeurs durant cette période furent David Wilson (1968-71), Ray Byham (1971-72), Vernon Ellis, Jack Sorenson et A.G. Scott-Savage (1972-73, un triumvirat) et James Gayfer (prés. intérimaire, 1973). Peter Fletcher (un Anglais) exerça cette fonction de 1973 à 1976, suivi de William Valleau (prés. intérimaire) en 1977. Les années de présidence de Fletcher et Valleau furent actives, avec l'agrandissement du corps enseignant et l'élaboration de nouveaux programmes de diplômes, mis en application en 1977-78. Dans la décennie qui suivit, les directeurs furent Walter Kemp (1977-82), Ray Byham (1982-84) et Carol van Feggelen (1984-87); Kemp entreprit un nouveau mandat en 1987. À partir de 1977-78, l'université offrit notamment les grades suivants : B.Mus. de quatre ans (interprétation, matières théoriques et composition, histoire et littérature); B.Mus.Éd. (programme de cours ou d'interprétation instrumentale de quatre ans avec classes spécialisées en formation professionnelle); B.Mus.Éd. et B.Éd. (programme de formation professionnelle de cinq ans); B.A. (majeur en musique de trois ans); et certificat d'enseignement (programme d'un an). Des éléments nouveaux s'ajoutèrent par la suite, entre autres, un programme d'études prébaccalauréat subventionnées et un programme de B.Mus. en orgue et musique sacrée en collaboration avec l'Atlantic School of Theology et la communauté des églises du CRCO. Des classes d'été donnant droit à des crédits sont offertes en méthodologie et pédagogie Orff. Un atelier estival de théâtre musical, dirigé par Howard Cable et Alan Lund, fut présenté de 1989 à 1991 à titre de projet collectif par les départements de l'éducation permanente (Henson College), de musique et de théâtre. La faculté des études de troisième cycle n'offre aucun programme menant à un diplôme en musique. Tous les programme de licence requièrent un majeur en interprétation, dont l'enseignement revient à des professeurs spécialisés. Aux professeurs étrangers tels que Jeanne Baxtresser et aux artistes résidents (1972-76) Gary Karr (contrebasse) et Harmon Lewis (clavecin) et (1974-83) William Tritt (piano) ont succédé les professeurs à plein temps Elvira Gonnella et Jefferson Morris (voix), Lynn Stodola et Tietje Zonneveld (piano), Philippe Djokic (violon) et Carol van Feggelen (guitare). En 1990, on comptait parmi les professeurs à temps partiel David MacDonald (orgue et musique sacrée), Don Palmer (jazz) et des musiciens de Symphony Nova Scotia. Les compositeurs James Gayfer et Clifford Ford furent associés à la faculté, ainsi que Dennis Farrell et Steve Tittle en 1990. Les musicologues en place en 1990 étaient David Schroeder et David Wilson, tandis que les études de musique canadienne étaient enseignées par Walter Kemp. La formation pédagogique des professeurs de musique profite d'une étroite collaboration avec les programmes bien développés des écoles de musique de Halifax, Dartmouth et du district de Halifax. L'éducation musicale, autrefois enseignée par des chargés de cours spécialisés du secteur scolaire tels que Kaye Pottie, a été sous la direction de Pierre Perron (1981 -). À partir de 1977, le corps professoral a compté en moyenne 15 professeurs à temps plein et 20 autres à temps partiel au service de 100 étudiants.

Le département est installé au Dalhousie Arts Centre, ouvert en 1971, qui comprend 2 salles de répétition, 20 studios de pratique, un laboratoire de piano équipé de 12 claviers électroniques, un studio de musique électroacoustique expérimentale, 8 pianos à queue, 2 orgues de pratique Hill Norman & Beard, 2 clavecins et un plein assortiment d'instruments anciens à cordes et à vent. Des présentations ont lieu dans les deux théâtres du centre : le Rebecca Cohn Auditorium et le Sir James Dunn Theatre d'une capacité de 250 places assises. En 1971, forts d'une subvention allouée par le CAC, le secteur des activités culturelles de Dalhousie et le dépt de musique créèrent NOVA MUSIC, dont la relève a été assurée par le New Music Ensemble et Upstream, un groupe formé en 1989 par des musiciens de Halifax dont Tittle et Palmer. Les exécutions du Scotia Chamber Ensemble, mis sur pied en 1972 par John McKay, furent remplacées à partir de 1977 par des récitals donnés par le corps professoral à l'intérieur de la série Sunday Evening Chamber Music. De 1976 à 1982, l'université parraina le Trio Dalart (Tritt au piano, Djokic au violon, Valleau au violoncelle). Ce trio exécuta en première des oeuvres de Ford et de Tittle, enregistra en 1977 Metamorphose de Ford et le Trio en do mineur op. 66 de Mendelssohn (RCI 551), et remporta en 1978 le prix de la Fondation Chalmers (Fonds Chalmers). La Dalhousie Chorale, un ensemble formé d'étudiants et parrainé par le département, est le principal ensemble choral de Halifax spécialisé dans les oratorios et se produit avec Symphony Nova Scotia; elle a eu comme directeurs David Wilson (1968-73), Peter Fletcher (1973-76) et Paul Murray (1976-77), à qui succéda Walter Kemp en 1977. L'université a commandé des oeuvres pour choeur de chambre à Tittle (1989) et Farrell (1990).

L'atelier d'opéra (Dalhousie Opera Workshop), fondé en 1966 par le baryton anglais Philip May (dir. des études vocales, 1965-75), fut seul à offrir des classes d'opéra dans les Maritimes, mis à part Mariss Vetra, au Halifax Cons. (Maritime Cons.), dans les années 1940 et 1950. Outre une série d'opéras en un acte, l'atelier présenta Così fan tutte, The Beggar's Opera (Britten), The Consul, The Mikado, L'Histoire du soldat, Gentlemen's Island (Joseph Horovitz), The Marriage of Figaro, The Barber of Seville, Gianni Schicchi et Amahl and the Night Visitors. En 1976, May et Fletcher présentèrent Tosca, dans le but de lancer Opera East comme projet conjoint de l'université et de la communauté. Mais en raison du départ des deux hommes et de contraintes budgétaires, ce projet ne se réalisa pas. Sous la direction de Jefferson Morris, l'atelier poursuivit ses activités avec des productions intégrales de The Magic Flute, La Bohème, L'Elisir d'Amore et des exécutions en concert d' Il Tabarro et Cavalleria Rusticana. L'université a créé deux opéras canadiens : The Summoning of Everyman, commandé à Charles Wilson (1973) par l'Opera Workshop et The Birthday of the Infanta, commandé à Farrell (1979) par la Musica Antiqua du dépt de musique, un ensemble de musique ancienne sous la direction de David Wilson qui a inscrit l'opéra baroque à son répertoire.

Dalhousie a décerné des LL.D. h.c. à W. Roy MacKenzie (1950), Geoffrey Waddington (1956), Catherine Allison et Elmer Iseler (1971), Harry Adaskin (1977), Maureen Forrester (1983), Bernard Diamant (1988), Georg Tintner (1989) et Robert Marcellus (1990). Les recueils de chansons de l'université incluent The Dalhousie University Song Book (v. 1905) et The Dalhousie Song (1912-13), tous deux avec paroles et musique (voir Chansons d'étudiants). Par entente, l'Université de King's College à Halifax, affilié à Dalhousie pour l'octroi de grades de premier cycle aux étudiants des facultés associées des arts et des sciences sociales, d'une part, et des sciences, d'autre part, n'est pas habilité à décerner un grade en musique. Son Chapel Choir a un calendrier liturgique bien rempli dans la noble tradition anglicane. Alan Reesor et Kemp ont écrit des oeuvres chorales à son intention. L'Université de King's College a conféré des doctorats honorifiques (D.C.L.) à Helen Creighton (1967), qui occupa les postes de dir. des femmes (1939-41) et de prés. de l'Alexandra Society (1940-45), et à Reesor (1981). En 1990, l'université créa la Dr Helen Creighton Memorial Foundation afin de promouvoir le travail et l'influence de cette femme.