Déline

Déline, ville des T.N.-O.; pop. 472 (recens. 2011), pop. 525 (recens. 2006), const. 1993. Déline est située sur la rive du GRAND LAC DE L'OURS, à 544 km à vol d'oiseau au nord-ouest de Yellowknife.

Déline, ville des T.N.-O.; pop. 472 (recens. 2011), pop. 525 (recens. 2006), const. 1993. Déline est située sur la rive du GRAND LAC DE L'OURS, à 544 km à vol d'oiseau au nord-ouest de Yellowknife. Accessible seulement par une route d'hiver à partir de TULITA, son premier nom est d'abord Fort Franklin, en l'honneur de Sir John FRANKLIN à qui le site sert de base de 1825 à 1827. En 1993, il est remplacé par un mot de la langue des Esclaves qui veut dire « là où l'eau coule » vu la proximité de l'endroit où le lac se déverse dans la rivière Great Bear pour ensuite se diriger vers le FLEUVE MACKENZIE.

 Sir John Franklin.
Crédit: Biblioth\u00e8que et Archives Canada/C-1352.

L'établissement sert de poste de traite à la COMPAGNIE DU NORD-OUEST et à la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON. Les Dénés du Sahtu (voir BEARLAKE) de la région gardent un mode de vie nomade jusqu'en 1949, quand l'apparition d'une école et d'un magasin donne une assise à la communauté. Une mission catholique s'y installe plus tard et, de nos jours, son église en forme de tipi est un bâtiment qui se démarque. Les vestiges de Fort Franklin sont encore visibles dans la communauté et, en 1996, ils sont désignés site historique national, de même que le lieu de pêche traditionnel.

Dans les années 1940 et 1950, de nombreux jeunes hommes de la nation des Dénés du Sahtu sont employés pour transporter des sacs de minerai d'URANIUM et de RADIUM de la mine Eldorado, située de l'autre côté du lac. Les Dénés du Sahtu croient que la mort de beaucoup d'entre eux en est le résultat. Avec la fermeture d'une mine d'argent en 1981, toute activité minière cesse dans la région. Comme le font leurs ancêtres depuis des milliers d'années, les résidents locaux subsistent principalement grâce à la chasse, à la pêche et au piégeage. Ils conservent une grande partie de leur culture.

Déline se targue d'être le premier endroit du Canada où une partie de hockey a été jouée. En effet, dans une lettre qu'il a écrite, sir John Franklin mentionne qu'on a joué au hockey sur le lac en 1825.