Course attelée

La course attelée ou course au trot (appelée course sous harnais au Canada) rassemble des chevaux élevés et dressés pour le « trot » ou l'« amble » et se dispute pour un prix en argent.

Course attelée

La course attelée ou course au trot (appelée course sous harnais au Canada) rassemble des chevaux élevés et dressés pour le « trot » ou l'« amble » et se dispute pour un prix en argent. Chaque cheval tire une petite voiture à deux roues, appelée sulky, dans laquelle prend place un conducteur vêtu de couleurs vives. Ces chevaux de race standardbred ont un long pedigree. Avant la construction des routes, les courses de chevaux sur la glace s'avéraient un passe-temps dans les campagnes canadiennes. De nos jours, ce sport attire annuellement plus de spectateurs que tout autre sport professionnel au Canada et aux États-Unis, et se pratique dans les 10 provinces. Le pari mutuel est permis et régi par le ministère de l'Agriculture et de l'Industrie agro-alimentaire du Canada. La tenue des courses, leur réglementation et l'émission de permis relèvent de la Commission des courses de chaque province et de la Canadian Trotting Association. Par ailleurs, l'enregistrement et l'identité des chevaux sont du ressort de la Société canadienne du cheval standardbred.

Les chevaux appartiennent à des personnes de toute classe sociale, à des sociétés, à des consortiums, à des fermes d'élevage ou à des associations, qui les élèvent et les entraînent à la course par plaisir et dans un but lucratif. Tout comme le bon cheval de trait d'autrefois, le cheval trotteur est apprécié de ceux qui travaillent avec lui, et les partisans accueillent leurs favoris comme de vieux amis. Les catégories de courses sont déterminées selon l'âge, dans le cas de plusieurs courses de type stake, derby et futurity, et aussi selon le sexe ; ou encore selon les bourses déjà remportées, de sorte que les chevaux se retrouvent dans un groupe compétitif. Il en existe aussi une autre catégorie, la course à réclamer, pour laquelle le propriétaire attache un prix à sa bête. La course à réclamer permet aux propriétaires de classer leurs chevaux pour qu'ils soient compétitifs, peu importe leur valeur monétaire. Les chevaux champions de même que les trotteurs plus lent ont ainsi la chance de se classer. Plusieurs milliers de personnes sont employées à plein temps ou à temps partiel dans l'industrie des courses ou y participent par plaisir. Les pistes de course sont exploitées par des propriétaires privés, des sociétés d'expositions ou de foires et même par des sociétés mutualistes et des associations caritatives.

Les Canadiens sont d'excellents conducteurs de chevaux et détiennent de nombreux records en course attelée. Plus de la moitié des 10 meilleurs conducteurs de sulky nord-américains de tous les temps sont nés au Canada. En 1898, Dave McClary, de London (Ontario), et son standardbred courent le mille (1,6 km) en 2 minutes. De son côté, John Campbell, d'Alisa (Ontario), réussit cet exploit plus souvent que tout autre conducteur de sulky dans l'histoire de ce sport. Ben White, de Whitevale (Ontario), est le premier à remporter le Hambletonian Stakes quatre fois. En 1981, William O'Donnell, de Springhill (Nouvelle-Écosse), est le premier à gagner plus de quatre millions de dollars en bourses. HervéFILION, d'Angers (Québec), avec ses 400 victoires en une seule saison, remporte plus de courses attelées que tout autre conducteur de sulky et se voit décerner le prix du meilleur conducteur plus de 15 fois. Michael Lachance, de Saint-Augustin (Québec), obtient le titre à 4 reprises et, en 1986, il est le premier à cumuler 700 victoires au cours d'une saison. La même année, il remporte le titre nord-américain pour la troisième fois consécutive. Parmi les plus grands éleveurs canadiens de réputation internationale, citons les frères Armstrong, de Brampton (Ontario) ; Sky West Farms, de Okotoks (Alberta) ; Cantario Farms, de Campbellville (Ontario) ; Shadowland Farms, de Vienna (Ontario) ; et Seelster Farms, de Lucan (Ontario).

Au nombre des chevaux célèbres élevés au Canada, figure Tacony, le premier champion du monde (1853) ; Gratton Bars, le premier à remporter, en 1928, les 3 courses stakes à l'amble les plus importantes en Amérique du Nord, un exploit accompli sur une période de 3 semaines ; Jade Prince, le premier ambleur à être champion du monde à l'âge de 2 ans (1976) ; Cam Fella, qui connaît une carrière exceptionnelle de 28 victoires consécutives (1983) ; Niatross, le standardbred le plus rapide de toute l'histoire court le mille avec un temps de 1 min 49 s 1 ; son fils, Nihilator, qui le suit de près, avec un temps de 1 min 49 s 3.

La Canadian Trotting Association, fondée en 1939, est la première organisation du genre à informatiser les résultats et les renseignements relatifs à toutes les pistes de courses qui en font partie. L'association représente toutes les provinces, sauf celles des Maritimes, qui sont associées aux États-Unis. On s'attend toutefois à ce qu'elles se joignent bientôt aux autres provinces canadiennes.