Concours de musique du Canada Inc./Canadian Music Competitions Inc

Concours de musique du Canada Inc./Canadian Music Competitions Inc. Organisme parapluie fondé en 1970 à Montréal et Toronto par Claude Deschamps, Hélène M.
Concours de musique du Canada Inc./Canadian Music Competitions Inc. Organisme parapluie fondé en 1970 à Montréal et Toronto par Claude Deschamps, Hélène M.


Concours de musique du Canada Inc./Canadian Music Competitions Inc

Concours de musique du Canada Inc./Canadian Music Competitions Inc. Organisme parapluie fondé en 1970 à Montréal et Toronto par Claude Deschamps, Hélène M. Stevens et Denyse Raymond afin d'établir et coordonner des concours de haut calibre dans chacune des provinces du Canada suivis d'épreuves finales nationales. Cette initiative avait un double but : découvrir des jeunes musiciens de talent et les aider à préparer une carrière internationale en leur accordant des bourses et aussi des occasions de se produire en public. Un secrétariat national fut ouvert à Montréal et la direction générale fut assumée par Claude Deschamps (1970-90), suivi de Thomas Nesbitt (1990 -).. Les Concours de musique du Canada furent incorporés en 1971.

Fondés en 1958 par Deschamps, Pierre Émond et Charles Charrère, les Festivals de musique du Québec / Quebec Music Festivals (Festival national de musique jusqu'en 1961) avaient été le prototype de cet organisme national. Après avoir observé leur évolution sur une période de 10 ans, et s'être convaincu de leur nécessité, Deschamps comprit cependant que les paramètres provinciaux limitaient l'ampleur d'un programme qui visait à préparer des musiciens à une carrière internationale, et c'est ce qui l'incita à demander l'appui de conseillers et de mécènes à Montréal et Toronto (1970) afin de mettre sur pied une organisation nationale.

En 1971, les Festivals de musique du Québec - lesquels continuèrent à fonctionner sous la direction de Deschamps, mais dorénavant comme une section québécoise des Concours de musique du Canada - devinrent les Concours de musique du Québec, adoptant ainsi un nom plus conforme à leur caractère régional. Une section ontarienne fut établie en même temps que la direction nationale (1970), suivie des sections de l'Alberta et du Manitoba (1972), de la Colombie-Britanique (1973), du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse (1977), de la Saskatchewan (1980), de Terre-Neuve (1981) et de l'Île-du-Prince-Édouard (1982).

En 1990, les disciplines comprenaient le piano, le chant, la guitare, les cordes et les vents pour les concours, et le piano, les cordes, les vents et le chant pour le Tremplin international / International Stepping Stone, niveau le plus élevé de ce concours. Cette section, créée en 1971, permet aux meilleurs candidats d'affronter les concours internationaux quant au répertoire et aux normes de participation. Au moment où un candidat atteint le stade de l'épreuve finale, il a préparé les programmes de trois récitals entiers. En 1990, le premier prix du Tremplin international, attribué au lauréat de toutes les catégories d'instruments, était de 3000 $. Une bourse spéciale de 300 $ était également accordée au meilleur interprète d'une pièce inédite imposée. Les concours accueillent chaque année environ 4000 participants, dont une cinquantaine se présentent au Tremplin. Les gouvernements des diverses provinces, le ministère des Communications du Canada et le CAC subventionnent les Concours et contribuent à l'attribution des bourses. Nombre de lauréats se sont déjà acquis une renommée enviable sur le plan national ou international, parmi lesquels les pianistes William Aide, Suzanne Blondin, Henri Brassard, Gaston Brisson, Jane Coop, Jacinthe Couture, Marc Durand, Janina Fialkowska, Douglas Finch, Marc-André Hamelin, John Hendrickson, Angela Hewitt, André Laplante, Alain Lefèvre, Stéphane Lemelin, Louis Lortie, John Mackay, Denise Massé, Diane Mauger, Lorraine Prieur, Claude Savard, Robert Silverman, Elyakim Taussig et William Tritt; les violonistes Martin Foster, Gwen Hoebig et Chantal Juillet; les violoncellistes Denis Brott, Desmond Hoebig et Marcel Saint-Cyr; le hautboïste Bernard Jean; le corniste Jean Gaudreault; les chanteuses Michèle Boucher, Clarice Carson, Céline Dussault, Marie Laferrière et Nicole Lorange; et la guitariste Liona Boyd.


Lecture supplémentaire

  • Samson, Marc. 'Claude Deschamps: éliminer toute compétition viola contre la vie elle-même,' Quebec City Le Soleil, 21 Jun 1975

    Epstein, David. 'The Canadian Music Competition,' Musical America, Feb 1976

    Novak, Barbara. 'Canadian Music Competitions,' Arts Bulletin, Oct-Nov 1976

    Lafuste, France. 'Les Concours de musique du Canada: une pépinière de jeunes talents,' Montreal Le Devoir, 4 Jul 1987

//