James Bertram Collip

James Bertram Collip (né le 20 novembre 1892 à Belleville, en Ontario; décédé le 19 juin 1965 à London, en Ontario)  se lance dans la recherche en endocrinologie et devient l'un des premiers à isoler l'hormone parathyroïde. 
James Bertram Collip (né le 20 novembre 1892 à Belleville, en Ontario; décédé le 19 juin 1965 à London, en Ontario)  se lance dans la recherche en endocrinologie et devient l'un des premiers à isoler l'hormone parathyroïde. 


Collip, James Bertram
James B. Collip participe avec Banting et Best à la découverte de l'insuline.
(avec la permission des Bibliothèque et Archives Canada/C-37756)

James Bertram Collip

 James Bertram Collip, Bert, biochimiste, éducateur, codécouvreur de l'insuline (voir aussi Découverte de l'insuline). Collip obtient un doctorat en biochimie à l'Université de Toronto en 1916 et s'engage dans une longue et très fructueuse carrière à titre de chercheur en médecine. À l'automne 1921, Collip est en congé sabbatique de l'Université de l'Alberta et travaille avec John James Rickard Macleod à Toronto. À la demande de Frederick Banting, Macleod lui suggère de se joindre à l'équipe qui travaille sur la sécrétion interne du pancréas. L'expertise de Collip en tant que biochimiste se révèle capitale dans cette recherche, surtout lorsqu'il découvre, en janvier 1922, la façon de produire un extrait pancréatique antidiabétique non toxique. Collip produit la première insuline pouvant être utilisée sur l'homme. Toutefois, de sérieuses disputes avec Banting, ajoutées aux difficultés de produire l'insuline en laboratoire, l'obligent à retourner en Alberta à la fin de son année sabbatique. Il est, avec Charles Herbert Best et Banting, l'un des premiers détenteurs de brevet pour l'insuline et, en 1923, Macleod lui remet 25 % de la somme attachée au prix Nobel décerné à Banting et à Macleod.


Collip se lance dans la recherche en endocrinologie et devient l'un des premiers à isoler l'hormone parathyroïde. En 1928, il succède à Archibald Byron Macallum comme professeur de biochimie à l'Université McGill, où, pendant la décennie suivante, lui et ses étudiants mènent la recherche en endocrinologie, s'attaquant à l'isolation et à l'étude des hormones ovariennes et gonadotropes. Figure dominante de la recherche médicale au Canada pendant la guerre, Collip est doyen de la faculté de médecine à l'U. Western de 1947 à 1961. Homme d'action sans cesse en mouvement, Collip se révèle être le meilleur scientifique de l'équipe travaillant sur l'insuline et celui qui, par la suite, effectue la contribution la plus significative à la recherche médicale. Il ne recherche pas les honneurs et ne parle que rarement de la découverte de l'insuline. Dans les années 30, il se lie d'amitié avec Banting.



Lecture supplémentaire

  • Michael Bliss, The Discovery of Insulin (1982).