Cayouette, Marius

Marius Cayouette. Organiste, professeur, compositeur (Sainte-Justine, près Québec, 3 novembre 1904 - Québec, 16 mars 1985). Il commença ses études musicales à l'école paroissiale puis étudia au collège de Lévis avec l'abbé Alphonse Tardif (piano) et l'abbé Henri Raymond (esthétique).
Marius Cayouette. Organiste, professeur, compositeur (Sainte-Justine, près Québec, 3 novembre 1904 - Québec, 16 mars 1985). Il commença ses études musicales à l'école paroissiale puis étudia au collège de Lévis avec l'abbé Alphonse Tardif (piano) et l'abbé Henri Raymond (esthétique).


Cayouette, Marius

Marius Cayouette. Organiste, professeur, compositeur (Sainte-Justine, près Québec, 3 novembre 1904 - Québec, 16 mars 1985). Il commença ses études musicales à l'école paroissiale puis étudia au collège de Lévis avec l'abbé Alphonse Tardif (piano) et l'abbé Henri Raymond (esthétique). À Québec, il travailla avec Henri Gagnon (piano et orgue), Robert Talbot (écriture) et Joseph Turgeon (piano). Il se voua à la « défense et l'illustration » de la musique d'église, surtout comme membre de la Commission diocésaine de musique sacrée. En 1924, il devint organiste à l'église Saint-Grégoire-le-Grand à Montmorency, près de Québec, poste qu'il conserva jusqu'en 1974. Cayouette enseigna à l'Université Laval (1946-52) où il occupa la chaire d'esthétique musicale, et au CMQ, celle d'histoire de la musique et d'esthétique. Parmi ses compositions, notons, pour orgue, Deux Ex-voto (« Ave maris Stella », « Victimae paschali »), Offertoire sur « Hodie Christus natus es », Thèmes grégoriens pour la fête de Pâques, Deux miniatures (Noël et Pâques), Prélude sur un cantique à sainte Anne et Hymne pascal (publiée dans Le Tombeau de Henri Gagnon, Ostiguy 1987, et enregistrée par Claude Lagacé), ainsi qu'un « Ave Maria » pour soprano (Recueil Rancourt). Certains de ses documents sont conservés dans le fonds Claude-Lagacé aux ANQ à Québec.


//