Calgary Women's Musical Club

Calgary Women's Musical Club. Formé en 1904 afin de donner aux femmes de Calgary la possibilité d'assister aux concerts de façon régulière, ce club fut d'abord présidé par Mme Scott Dawson. À l'époque, les concerts étaient donnés par des artistes locaux.

Calgary Women's Musical Club

Calgary Women's Musical Club. Formé en 1904 afin de donner aux femmes de Calgary la possibilité d'assister aux concerts de façon régulière, ce club fut d'abord présidé par Mme Scott Dawson. À l'époque, les concerts étaient donnés par des artistes locaux. Malgré un fléchissement dans l'intérêt des membres et un arrêt des activités, le club fut réorganisé en 1912 par Mme H.E. Anderson qui en devint aussi la prés. Ce second club organisa des concerts avec le concours d'interprètes locaux et d'artistes de réputation internationale. Le premier concert fut présenté le 5 mai 1913 au Unity Hall; des manifestations subséquentes furent tenues au Nolan's Hall, à l'Isis Theatre et dans des salles de divers hôtels, écoles et églises. Mme H.H. Sharples, représentante locale des RSM, devint prés. du club en 1916. Elle fixa la saison des concerts de septembre à juin. En 1921, elle organisa un concert consacré aux oeuvres de compositeurs locaux; de telles manifestations devinrent annuelles et se poursuivirent, sous sa direction, pendant plus de 25 ans. Parmi ces compositeurs figurèrent Jeanne Ackland, Clifford Higgin, Minuetta Kessler, Leonard Leacock et Robert Spergel. Mme Sharples aida aussi à la création d'un fonds pour des bourses destinées aux étudiants (financé au début des années 1920 par les recettes des récitals présentés au CWMC par des artistes telle Amelita Galli-Curci).

Parmi les autres principaux membres du CWMC, il faut citer Mme Beatrice Chapman, Mme Elaine Dudley Smith et Mme W. Roland Winter. Après la Deuxième Guerre mondiale, le club s'attacha surtout à présenter des artistes canadiens tels que Maureen Forrester, Glenn Gould, Lois Marshall et Jon Vickers. En 1964 toutefois, confronté à une baisse de la participation et à des coûts croissants, le CWMC céda ses biens au fonds des bourses du festival de musique Kiwanis et mit fin à son activité.


Lecture supplémentaire

  • 'The Women's Musical Club,' Calgary Herald, 10 Sep 1938