Naviguer "Militaire"

Afficher 301-320 de 335 résultats
Article

Shilo, base des Forces canadiennes

Les Assiniboines habitaient la région à l'arrivée des premiers Européens, qui y installent des postes de traite le long de la rivière Assiniboine. Arrivent ensuite des colons dans les années 1880, qui s'y établissent dans l'espoir de cultiver la terre, mais celle-ci s'avère impropre à l'agriculture.

Article

The Army Show

The Army Show. À l'origine, ce nom était celui d'une revue musicale produite durant la Deuxième Guerre mondiale pour l'Armée canadienne. Plus tard, il fut rattaché aux unités de divertissement à l'intérieur de l'armée.

Article

Trouble de stress post-traumatique (TSPT)

Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est une maladie mentale qui affecte les personnes qui ont été exposées à un traumatisme (toutes les personnes exposées à un traumatisme ne développent cependant pas nécessairement le TSPT). Des études ont montré que plus de 70 % des Canadiens qui ont été exposés à au moins un événement traumatique au cours de leur vie souffriront plus tard du TSPT. Cette proportion approche une sur dix pour l’ensemble de la population canadienne. Le TSPT peut toucher aussi bien les adultes que les enfants et peut survenir des mois ou même des années après l’exposition au traumatisme.

Article

Troupes de la marine

Appelées également compagnies indépendantes de la marine, ou forces régulières coloniales, les troupes de la marine comptent environ 80 compagnies de 100 hommes chacune. Elle sont créées en décembre 1690 comme infanterie pour la France et ses colonies.

Article

Université Khaki

L'Université Khaki (d'abord le Khaki College) est un établissement d'enseignement créé et dirigé par l'Armée canadienne en Grande-Bretagne en 1917-1919 et en 1945-1946. Le programme est greffé aux groupes d'étude de la YMCA canadienne et aux services d'aumônerie de l'Armée canadienne.

Éditorial

Vancouver en vedette : Des Canadiens d’origine japonaise retenus dans le parc Hastings

Pendant un siècle, la Pacific National Exhibition (PNE) offre chaque été des divertissements aux familles avec ses redoutables manèges, ses podiums de musique et ses expositions agricoles. Mais en 1942, l’enceinte de la PNE est plutôt utilisée comme camp de prisonniers pour des milliers de Canadiens d’origine japonaise qui ont été déportés.