Victor Garber

À New York, il devient un intermittent régulier de Broadway, faisant une carrière d'acteur chantant dans des productions comme Deathtrap, Sweeney Todd et They're Playing Our Song.

Garber, Victor

Victor Garber

Victor Garber, acteur, chanteur (London, Ontario, 16 mars 1949). Victor Garber est un pilier du cinéma et du théâtre depuis qu'il a dix ans, âge auquel il attrape la piqûre pour la comédie en jouant Tom Sawyer au Grand, un théâtre de London. À 15 ans, il part pour Toronto, où il rejoint la troupe Toronto Workshop Productions, alors dirigée par George Luscombe, et où il gagne sa vie en faisant des petits boulots. Avec trois autres chanteurs au chômage, il forme le groupe Sugar Shoppe qui dure six ans. En 1972, il interprète Jésus dans la production torontoise de Godspell avec Martin SHORT et Andrea MARTIN. Cela l'amène à jouer le rôle principal dans sa version cinématographique en 1973 et à partir pour New York.

À New York, il devient un intermittent régulier de Broadway, faisant une carrière d'acteur chantant dans des productions comme Deathtrap, Sweeney Todd et They're Playing Our Song. Victor Garber est mis en nomination quatre fois aux Tony Awards, pour Damn Yankees, Lend Me a Tenor, Deathtrap et Little Me. Après environ vingt ans sur scène, il retourne au cinéma et joue dans Life with Mikey (1993; v.f. L'enfance de l'art), Sleepless in Seattle (1993; v.f. Nuits blanches à Seattle), Exotica d'Atom EGOYAN (1994), The First Wives Club (1996; v.f. Le club des ex) et Legally Blonde (2001; v.f. Blonde et légale). Son rôle le plus notable est celui de Thomas Andrews, l'architecte du Titanic, dans Titanic (1997), la superproduction de James Cameron, pour lequel Victor Garber reçoit une nomination de la Screen Actors Guild.

Au Canada, Victor Garber joue dans plusieurs films réalisés pour la télévision, dont Grand Larceny (1991), The First Circle (1991; v.f. Le premier cercle), Dieppe (1994) et External Affairs (1999). Il a un rôle récurrent dans la saison 1992-1993 de la série E.N.G. (v.f. E.N.G. reporters de choc) et interprète trois fois l'inspecteur Philip Millard dans les adaptations télévisées des mystères de Joanne Kilbourn de Gail BOWEN : Deadly Appearances (2000; v.f. Le prix du silence), Love and Murder (2000; v.f. Crimes et passion) et The Wandering Soul Murders (2001; v.f. Sur les traces de Littleflower). Il a également un rôle récurrent dans la populaire série d'espionnage américaine Alias (2001-2006) où il incarne, dans les 105 épisodes, Jack Bristow, le père du personnage principal, interprété par Jennifer Garner, avec qui il est en brouille. La série américaine suivante, Justice (2006), ne sera pas aussi populaire et est abandonnée avant même la fin de la première saison.

Il joue dans les séries télévisées ReGenesis et Ugly Betty (2007; v.f. Chère Betty), et tient le rôle du maire George Moscone dans Milk (2008; v.f. Harvey Milk). Il incarne l'homme d'affaires Jordan Wethersby dans la série Eli Stone (2008-2009) tout en interprétant plusieurs chansons de la bande sonore. En 2009, il a fait quelques apparitions dans les miniséries The Last Templar (v.f. Le dernier templier), Nurse Jackie et la populaire série Glee. En 2010, il accepte un rôle récurrent dans The Republic of Doyle, une série terre-neuvienne, et, en 2011, il apparaît dans 30 Rock, Law & Order: Los Angeles (v.f. Los Angeles, police judiciaire) et Flashpoint en plus de tenir le rôle de Kip Wallice dans Web Therapy, aux côtés de Lisa Kudrow. Il personnifie Son Altesse Royale, le prince Charles dans le film tourné pour la télévision William & Catherine: A Royal Romance (2011) et donne la réplique à Gabrielle MILLER dans The Guys Who Move Furniture (2012).

Victor Garber a été en nomination à six reprises pour les Emmy Awards : trois fois pour Alias, pour ses apparitions dans Will and Grace (v.f. Will et Grace) et Frasier et pour son interprétation de Sidney Luft, le troisième mari de Judy Garland, dans Life with Judy Garland: Me and My Shadows (2001; v.f. Judy Garland : L'ombre d'une étoile), un film réalisé pour la télévision et tourné à Toronto. Il se retrouve également trois fois en nomination aux prix Gémeaux pour son interprétation dans First Circle (v.f. Le premier cercle), Dieppe et External Affairs.