Slovènes

Les Slovènes forment un peuple slave dont le territoire principal a été reconnu en 1991 comme la république indépendante de Slovénie. Toutefois, des groupes importants de minorités d'origine slovène vivent en Autriche, en Italie et en Hongrie.

Slovènes

Les Slovènes forment un peuple slave dont le territoire principal a été reconnu en 1991 comme la république indépendante de Slovénie. Toutefois, des groupes importants de minorités d'origine slovène vivent en Autriche, en Italie et en Hongrie. On ne peut déterminer le nombre exact de Slovènes vivant au Canada, car il n'y a aucunes statistiques sur leur immigration et on n'a obtenu aucune donnée satisfaisante lors des recensements. Selon les estimations, environ 40 000 Slovènes des première, deuxième et troisième générations vivraient au Canada. Le recensement de 2006 dénombre plus que 36 000 citoyens d'origine slovène au Canada.

Migration et peuplement

Avant 1920, quelques Slovènes seulement s'installent au Canada et, en fait, ils arrivent des États-Unis. Parmi eux se trouve le missionnaire Frederic BARAGA (1797-1868), qui devient, en 1857, le premier évêque de Sault Ste. Marie. La première vague d'immigration au Canada est organisée par des agences de voyage qui recherchent activement des jeunes hommes pour travailler dans les fermes au Manitoba et en Saskatchewan ainsi que dans les chemins de fer en Colombie-Britannique. Dès qu'ils ont terminé leur contrat, ils déménagent dans les villes où on commencent à voir des concentrations de Slovènes. Avant la Deuxième Guerre mondiale, on estime que 4600 Slovènes vivent au Canada. La communauté la plus dynamique se trouve à Kirkland Lake, en Ontario, où la première société slovène indépendante de secours mutuel est fondée en 1933, sous le nom de Bled Mutual Benefit Society, d'après le nom de l'un des lacs alpins pittoresques de Slovénie.

La répartition géographique des Slovènes se modifie radicalement pendant et après la Deuxième Guerre mondiale, en partie à cause du déménagement des Slovènes des villes minières du Nord de l'Ontario vers les fermes des régions de Beamsville et de St. Catharines. De plus, de 1947 à 1951, un grand nombre de réfugiés politiques arrivent et, après un an de travail obligatoire, commencent surtout à s'installer dans les régions urbaines, principalement à Toronto et à Hamilton. La troisième vague d'immigrants slovènes au Canada se produit de 1951 à 1960. Il s'agit surtout de membres des familles d'immigrants arrivés avant et après la guerre ainsi que de jeunes hommes et femmes qui ne peuvent trouver d'emploi dans leur pays. De 1960 à 1970, beaucoup plus de Slovènes viennent au Canada pour des raisons économiques. La majorité d'entre eux s'installent en Ontario. Actuellement, plus de la moitié des Canadiens d'origine slovène sont installés en Ontario, surtout dans les villes suivantes : Toronto, Mississauga, Hamilton, St. Catharines, Kitchener, London, Windsor, Ottawa, Thunder Bay et Oshawa. On trouve aussi des communautés slovènes dynamiques à Montréal, à Vancouver, à Victoria, à Port Alberni, à Kelowna, à Prince George, à Calgary, à Edmonton, à Lethbridge et à Winnipeg.

Vie culturelle et sociale

Une structure économique et sociale commence à se développer avec la croissance des communautés slovènes. En 1945, la Bled Mutual Benefit Society compte 13 succursales au Canada. Dans les années 50, deux coopératives de crédit slovènes ouvrent leurs portes à Toronto. Des artisans habiles fondent leurs propres entreprises, surtout dans le domaine de la construction résidentielle. Par ailleurs, les Slovènes exerçant des profession libérales établissent leurs cabinets privés en fonction des différents besoins de leur peuple. Des associations culturelles voient le jour au sein des principales communautés slovènes. On construit des camps d'été et des foyers pour les Slovènes. Alors que dans les petites villes, un seul club dessert la communauté slovène locale, à Toronto, on fonde différentes associations culturelles et politiques. Les lazaristes, arrivés en 1949, commencent à publier une revue mensuelle religieuse, Bozja beseda (La parole de Dieu), qui dessert encore un groupe de Canadiens d'origine slovène, surtout catholiques romains. En 1954, la première église slovène est construite à Toronto, suivie par celles d'Etobicoke, de Hamilton, de Montréal et de Winnipeg. Les paroisses deviennent le centre des activités religieuses, culturelles et éducatives.

La fierté de la culture slovène se retrouve dans les chants des chorales, les danses folkloriques, les polkas, le théâtre ainsi que dans la littérature et les beaux-arts. Dans la pratique des sports, les Slovènes s'intéressent surtout au soccer, au volleyball, au boulingrin et à la chasse. Ils soutiennent différents projets charitables au Canada et ailleurs, notamment des foyers pour personnes âgées d'origine slovène à Toronto et à Hamilton. Le respect de l'éducation fait partie de la culture slovène. Cela se reflète par l'accomplissement de descendants d'immigrants slovènes qu'on retrouve à des postes d'ingénieurs ou de dirigeants au sein d'entreprises canadiennes renommées ou qui sont médecins dans les hôpitaux canadiens et professeurs universitaires.

Créé en 1990 à Toronto, le All-Slovenian Cultural Committee représente la majorité des organismes slovènes dans le Sud de l'Ontario et coordonne différentes activités slovènes au niveau national. Fondé en 1989, le Canadian Slovenian Congress est membre du World Slovenian Congress et a pour but de promouvoir les intérêts et les aspirations des Slovènes au Canada et dans le monde. Le Slovenian Canadian Council représente quelques organismes culturels et politiques créés par des immigrants, réfugiés politiques, dont la Slovenian National Federation qui publie un bulletin mensuel d'information, Slovenska drzava (L'État slovène ). L'établissement de relations diplomatiques normales entre le Canada et la république de Slovénie marque un nouveau début pour la communauté slovène au Canada.


Liens externes