Pointe-au-Père

En 1663, le père jésuite Henri Nouvel débarque sur la rive Sud du Saint-Laurent et y célèbre la première messe. En 1696, ce territoire forme la seigneurie de Lessard, qui est concédée à Pierre Lessard et Barbe Fortin, son épouse.


Pointe-au-Père

 Pointe-au-Père, ville du Québec; pop. 4171 (recens. 2001), 4145 (recens. 1996), 4001 (recens. 1991); superf. 18,22 km2; const. en 1989; située à 300 km en aval de Québec, dans la région du Bas-Saint-Laurent. La municipalité, qui s'étend sur 7 km le long de la rive Sud du fleuve, a des allures maritimes.

En 1663, le père jésuite Henri Nouvel débarque sur la rive Sud du Saint-Laurent et y célèbre la première messe. En 1696, ce territoire forme la seigneurie de Lessard, qui est concédée à Pierre Lessard et Barbe Fortin, son épouse. En 1882, on y fonde la paroisse de Pointe-au-Père, qui devient, en 1989, la municipalité de Pointe-au-Père.

De 1859 à 1960, on y trouve une des plus importantes stations d'aide à la navigation au Canada, la station de pilotage du Saint-Laurent, qui comprend quelques bâtiments annexes et le phare de Pointe-au-Père, un des plus hauts au Canada, au sommet d'un escalier de 128 marches.

Le 29 mai 1914, le paquebot EMPRESS OF IRELAND coule à 11 km au large de Pointe-au-Père, faisant 1012 victimes. Il s'agit du pire naufrage de l'histoire du Canada. Le Musée de la mer de Pointe-au-Père rappelle cette catastrophe maritime.

Situation actuelle

La population n'augmente d'abord que très lentement. En 1971, le village comptait moins de 1000 habitants, mais, depuis lors, sa population a quadruplé. Cet essor démographique est attribuable à l'arrivée de jeunes ménages en quête d'un cadre urbain dans un milieu naturel. La construction résidentielle et commerciale a pris beaucoup d'ampleur pour satisfaire à la demande.

L'emplacement stratégique de Pointe-au-Père favorise le développement et l'implantation de nouvelles entreprises. Celles-ci bénéficient de la proximité de l'aéroport et du port, situés à Rimouski Est. En outre, on y trouve la station aquicole de l'Institut national de recherche scientifique, où s'effectuent des recherches sur l'eau de mer.