Mistaken Point

En 2016, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a désigné Mistaken Point, au sud‑est de Terre‑Neuve, comme 18e site du patrimoine mondial au Canada. Il s’agit du plus ancien site fossilifère au monde qui abrite des êtres biologiquement complexes, d’une taille relativement importante, également présents en de nombreux autres points du globe. Ces fossiles datent de 580 à 560 millions d’années, époque à laquelle de grands organismes cellulaires sont apparus sur notre planète. Mistaken Point est le cinquième site canadien fossilifère à être reconnu par l’UNESCO, après le parc provincial Dinosaur (1979), les parcs des montagnes Rocheuses canadiennes (1984), le parc national de Miguasha (1999) et les falaises fossilifères de Joggins (2008).



Géographie

Mistaken Point est situé sur la péninsule d’Avalon à Terre‑Neuve, 150 km au sud de St. John’s, la capitale de la province, à proximité des localités de Cape Race et de Portugal Cove South. Le site tire son nom du fait que, par mauvais temps, les marins confondaient souvent Mistaken Point (« la pointe trompeuse » en anglais) et le cap Race. Ils prenaient la route du nord, pensant se diriger vers le port du cap Race : erreur fatale, puisqu’ils se précipitaient alors contre les rochers. Cette erreur répétée a été, entre 1864 et 1904, à l’origine de 94 naufrages. Le site fait maintenant partie de la réserve écologique de Mistaken Point, qui s’étend sur 17 km, établie par le gouvernement de Terre‑Neuve‑et‑Labrador en 1987 pour protéger les fossiles situés le long du littoral.

Découverte

Mistaken Point

Mistaken Point, à Terre‑Neuve‑et‑Labrador, a été désigné site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2016. On y trouve un important regroupement de fossiles datant de l’Édiacarien.

Les fossiles de Mistaken Point ont été découverts, en juin 1967, par Shiva Balak Misra, un géologue indien, et par son assistant sur le terrain, Paul Thompson. Les deux chercheurs cartographiaient des roches de l’ère précambrienne, dans le cadre de la thèse de maîtrise de Shiva Balak Misra pour l’Université Memorial de Terre‑Neuve. L’ère précambrienne est considérée comme la plus ancienne phase de l’histoire de la Terre; elle a débuté il y a environ 4,6 milliards d’années et s’est prolongée jusqu’il y a, approximativement, 541 millions d’années. Plus de 10 000 fossiles distincts, dont la taille varie de quelques centimètres à près de deux mètres, ont été recensés à Mistaken Point. Des collectionneurs privés se sont alors rendus sur ce site isolé et ont commencé à s’emparer de certains fossiles, en utilisant des explosifs et des marteaux de frappe, contrairement au personnel du Musée royal de l’Ontario qui se servait, lui, de scies diamantées. Dès leur découverte, les résidents des localités voisines de Cape Race et de Portugal Cove South ont joué un rôle de premier plan pour protéger ces fossiles contre les collectionneurs. À compter de 1987, date de la création de la réserve écologique de Mistaken Point, il est devenu illégal de s’emparer de fossiles sur le site.

Géologie

Vieux de 580 à 560 millions d’années, les fossiles de Mistaken Point, apparus lorsque des animaux vivant dans un environnement marin moyennement profond ont été recouverts d’une couche de cendres volcaniques, datent de l’Édiacarien. Ce processus a permis, presque immédiatement, de les préserver, à l’endroit exact où ils se trouvaient. C’est pourquoi les fossiles de Mistaken Point constituent une réplique quasiment inchangée de la vie des fonds marins il y a un demi-milliard d’années.

Fossiles

Fossile de rangéomorphe, Mistaken Point

Fractofusus, un type de rangéomorphe, fossilisé à Mistaken Point, à Terre‑Neuve‑et‑Labrador. Les rangéomorphes sont les espèces d’organismes fossilisés que l’on trouve le plus fréquemment sur ce site du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les fossiles de Mistaken Point représentent le plus grand regroupement au monde d’êtres multicellulaires complexes de l’Édiacarien. Dix‑sept espèces différentes ont été identifiées sur le site, les plus courantes étant les rangéomorphes. Ces derniers étaient des organismes marins qui n’avaient ni muscles, ni bouche, ni intestin, se nourrissant eux‑mêmes en absorbant des molécules organiques à travers la peau, un processus appelé osmotrophie. Comme beaucoup d’autres espèces recensées à Mistaken Point, les rangéomorphes sont un groupe très ancien d’êtres vivants complexes provenant d’une branche évolutive éteinte, n’ayant conduit à aucun animal moderne.

Désignation en tant que site du patrimoine mondial

En 2004, Mistaken Point a été ajouté, par l’UNESCO, à la liste indicative du patrimoine mondial du Canada, pour être désigné site du patrimoine mondial, 12 ans plus tard, en 2016. Il a été reconnu comme un témoignage inestimable de la vie à un moment clé de l’histoire de la Terre. Pendant près de 3 milliards d’années, la vie sur Terre a été composée d’organismes microscopiques. Les fossiles de Mistaken Point illustrent l’époque à laquelle ces organismes ont évolué pour devenir des êtres multicellulaires de plus grande taille.

Visiter Mistaken Point

Le centre d’interprétation Edge of Avalon, situé à proximité, propose des expositions sur l’histoire récente et plus ancienne des fossiles de Mistaken Point. Les fossiles eux‑mêmes ne peuvent être observés que dans le cadre de visites guidées, afin de les préserver et de maîtriser les dommages environnementaux.


Liens externes