Kedgwick

Kedgwick, village du Nouveau-Brunswick; pop. 993 (recens. 2011), 1146 (recens. 2006); constituée en 1966. Kedgwick est une communauté francophone située à 74 km au sud-ouest de CAMPBELLTON.

Kedgwick, village du Nouveau-Brunswick; pop. 993 (recens. 2011), 1146 (recens. 2006); constituée en 1966. Kedgwick est une communauté francophone située à 74 km au sud-ouest de CAMPBELLTON. La région se trouve à la ligne de partage des eaux des rivières Kedgwick, RESTIGOUCHE, Nepisiguit, et du fleuve SAINT-JEAN. Au XIXe siècle, on établit de nombreux camps de bûcherons dans la région de la rivière Kedgwick que l'on appelle aussi Grande Fourche. La localité n'est colonisée qu'après 1909, lors de la construction dans la région du chemin de fer reliant Campbellton et SAINT-LÉONARD près de la scierie Richards. Elle porte le nom de Richards Station de 1909 à 1915, année où il reçoit son nom actuel, dérivé du mot micmac madawamkedjwik désignant la rivière et signifiant probablement « grand embranchement » ou « qui coule sous la terre ».

Les scieries, dont l'établissement a été encouragé par la venue du chemin de fer, sont rachetées par de grandes sociétés dans les années 20; elles poursuivent leurs activités et expédient les rondins les plus petits aux usines de pâte d'EDMUNSTON et d'Atholville. Il y a une petite base d'agriculture dans le village et dans les environs, mais la majorité de la main-d'œuvre travaille dans le domaine de l'exploitation forestière primaire ou dans la manufacture de produits du bois. Le musée Kedgwick Forestry est une réplique d'un camp de bûcherons décrivant la vie dans les bois dans les années 1930.

La région compte plusieurs sentiers pédestres et plusieurs sentiers de ski de fond, y compris une section du Sentier international des Appalaches.