Hugues Leblanc

Hugues Leblanc, philosophe et logicien (né le 19 mars 1924 à Sainte-Marie de Beauce, au Québec; décédé le 10 septembre 1999 à Rockville, dans l’État de Maryland). Philosophe de réputation internationale, il est l'un des meilleurs logiciens que le Canada ait vu naître sur son sol.
Hugues Leblanc, philosophe et logicien (né le 19 mars 1924 à Sainte-Marie de Beauce, au Québec; décédé le 10 septembre 1999 à Rockville, dans l’État de Maryland). Philosophe de réputation internationale, il est l'un des meilleurs logiciens que le Canada ait vu naître sur son sol.


Hugues Leblanc, philosophe et logicien (né le 19 mars 1924 à Sainte-Marie de Beauce, au Québec; décédé le 10 septembre 1999 à Rockville, dans l’État de Maryland). Philosophe de réputation internationale, il est l'un des meilleurs logiciens que le Canada ait vu naître sur son sol. Après des études de maîtrise à l'U. de Montréal, Hugues Leblanc quitte le pays pour les États-Unis afin de parfaire sa formation en logique mathématique. C'est à l'U. de Harvard, sous la direction de l'éminent philosophe Willard V.O. Quine, qu'il décroche un doctorat en philosophie (Ph.D.), en 1948. Il entreprend alors de faire carrière aux États-Unis, d'abord au réputé Bryn Mawr College (Pennsylvanie), où il enseigne jusqu'en 1967, puis au département de philosophie de Temple University (Philadelphie). À sa retraite, il accepte un poste de professeur associé au département de philosophie de l'UQAM, où il poursuit d'intenses recherches jusqu'à ce que, fin 1996, sa santé le force à cesser ses activités. Ces travaux aboutiront à la publication de son dernier ouvrage (Probability Theory and Probability Logic, University of Toronto Press, 1999) écrit en collaboration avec Peter Roeper, grand collaborateur de Leblanc pour plusieurs de ses plus importantes recherches en sémantique probabiliste.

Leblanc s'est principalement intéressé à la logique libre (logique qui diffère de la logique classique du fait qu'elle ne présuppose pas que les noms dont elle use se réfèrent à quoi que ce soit de réel) et à la sémantique vérifonctionnelle (c'est-à-dire basée sur le concept de valeur de vérité, la sémantique classique admettant deux valeurs de vérité, le vrai et le faux). Mais il s'est également intéressé à la sémantique probabiliste et à la théorie des probabilités en général.

Il est l'auteur de quatre livres; à celui déjà mentionné, il faut ajouter Statistical and Inductive Probabilities (1962), Truth-Value Semantics (1976) et Existence, Truth and Probability (1982); et il est le coauteur de deux autres ouvrages, dont un manuel de logique très connu, écrit en collaboration avec W.A. Wisdom, Deductive Logic, (1972).

Fellow des fondations Fulbright (1953-1954) et Guggenheim (1965-1966), il a reçu un doctorat honorifique de l'U. de Montréal (1980), ainsi que de l'U. Dalhousie de Halifax (1982), et il a été le second récipiendaire du Certificat de mérite scientifique accordé par l'UQAM (1985). Cofondateur avec Mario Bunge de la Society for Exact Philosophy (1971), il a reçu, en 1982, le Paul W. Eberman Research Award de l'U. Temple.


//