Engoulevent

Surtout actif au crépuscule et pendant la nuit, l'Engoulevent passe la journée posé le long d'une branche, ou d'un tronc d'arbre tombé, ou caché dans des cavités naturelles du sol. Il compte sur son plumage pour se dissimuler.

Engoulevent, répartition de l
Engoulevent d
Les engoulevents poussent des cris monotones pendant de longues périodes (Corel Professional Photos).

Engoulevent

L'Engoulevent est un oiseau de taille moyenne appartenant à la famille des Caprimulgidés (nom qui signifie « qui tète les chèvres », ce qui réfère à la croyance ancienne voulant que cet oiseau s'alimente au pis des chèvres). On le distingue à son bec très court, exceptionnellement large, et garni de vibrisses aux commissures chez certaines espèces, ce qui les aide à capturer des insectes en vol. Il a de grands yeux, de petits pieds fragiles, des ailes longues et pointues et un plumage soyeux tacheté de noir, de brun, de gris et de blanc.

Comportement

Surtout actif au crépuscule et pendant la nuit, l'Engoulevent passe la journée posé le long d'une branche, ou d'un tronc d'arbre tombé, ou caché dans des cavités naturelles du sol. Il compte sur son plumage pour se dissimuler. Il est aussi caractérisé par ses battements d'ailes apparemment irréguliers, son cri monotone qu'il répète pendant de longues périodes et par le vrombissement produit par ses ailes lors de vols en piqué.

Répartition et habitat

L'Engoulevent d'Amérique (Chordeiles minor) niche partout au Canada, sauf en Arctique. Il pond généralement ses deux oeufs directement au sol. L'Engoulevent bois-pourri (Caprimulgus vociferus), qui habite l'Est et le centre du Canada, pond ses deux oeufs au sol, sur une épaisse litière d'aiguilles ou de feuilles. Il se nourrit près du sol.

L'Engoulevent de Nuttal (Phalaenoptilus nuttallii), qui habite les régions semi-arides du Sud de la Colombie-Britannique et niche aussi possiblement localement en Alberta, pond ses deux oeufs blancs sur le sol nu, souvent sous un arbuste. C'est la première espèce d'oiseaux dont l'hibernation fut attestée. Si on le dérange alors qu'il est sur son nid, il produit parfois un sifflement qui rappelle celui d'un serpent et il feint d'être blessé.


En savoir plus

Liens externes